dimanche 9 janvier 2011

Amour ...

Amour


Quand le démon de midi
viendra souffler sur ton coeur endormi
l'éveillant à nouveau
aux affres de l'amour ;
quand le démon de minuit
attisera comme braises l'ardeur de tes sens
perdant la raison, bravant les interdits,
laissant goutte à goutte
le doux fiel se répandre
ravageant sans merci
chaque fibre de ton être,
pantelant, éperdu, criant grâce...
Ah ! Je te le dis
tu sauras ce qu'est aimer,
comme tu n'auras jamais aimé ...
Tu sauras ce qu'est mourir d'aimer.

 Et quand à son tour
cette passion dernière
s'éteindra comme  meurt
tout ce qui naît
tu diras, songeant aux jours de douleur,
aux instants de fulgurants bonheurs,
aux délires, aux plaisirs, aux erreurs...

Ah ma folie
comme je t'ai aimée !

Dzovinar

Dzovinar - pastel d'après "La valse" de Camille Claudel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar