dimanche 30 janvier 2011

J'AI VU TES YEUX

Ta voix murmure à mon oreille
des mots que je devine
leur musique captive mes sens
les éveille
alors déferlent en moi
d'inattendues ivresses,
senteurs d'humides sous-bois
parfums de jardins d'été
vagues mourant sur la grève
scintillement de ciels étoilés ...
je veux connaître les mystères
de tes désirs impérieux
J'ai vu tes yeux ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar