samedi 8 janvier 2011

Génocide

Les belles fleurs coupées
Disparues pour toujours
Nous ont laissé les graines
D'autres floraisons.
Mais surgissent aussi,
De véreuses semences,
Pourritures nouvelles
Et abominations.
De tristes fins en recommencements
L'histoire humaine n'est que souffrance.
Pour une simple vie, quel horizon?
Et pour un avenir, quelle fiction ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar