dimanche 16 janvier 2011

ADIEU MON FRERE

Arman-Natacha

Adieu mon frère
Tout ne fut que musique
dans ce lieu de prières.
Tiède en rien

passionné souvent
toujours en toi
 grondaient les extrêmes
amour, colère, haine ;
digne dans la peine
courageux dans les épreuves
en lutte contre la bêtise humaine
tel on t'aimât pourtant.
Et ta fille, comme elle te ressemble,
enfermée, pareille à toi, dans sa douleur muette,
a choisi pour accompagner
l'envol de ton âme
les plus sublimes
les plus profonds messages,
empreintes musicales
offertes à l'humanité
par les plus grands.
Et nous, mon frère,
indissociables depuis toujours,
le resterons à jamais.



Arman-Dzovinar

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar