samedi 29 janvier 2011

MUSIQUE DE HAYDN

L'ombre est fraîche derrière les persiennes closes.
Dehors, sous la morsure d'ardents rayons, tout s'étiole.
La nature entière sombre dans une douce torpeur.
Pas un souffle, pas un murmure, pas un pépiement...
Harmonie, quiétude de l'instant...
Seules, échappées d'une fenêtre,
Les notes claires d'un piano volubile
s'épanouissent, répandent leurs arpèges...

A l'ombre des persiennes closes
une mélodie berce, caressante,
les tourments d'une âme en peine.


Dzovinar

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar