lundi 21 février 2011

Le champ de blé parle ... - Denis Donikian

*

Le champ de blé parle

à ma main vide…

Sème-moi ! Sème-moi !

*

Dans l’aveugle terrifiant d’hier

Aboient les bruits lâchés…

Serre alors ton sommeil  !

*

Plus tu rêves ta foi,

Plus son feu t’incendie,

Plus tes cendres seront d’or.

*

Tu laboures l’hier de sang,

Aveugle sur le pain cuit

Qui attend ta personne.

*

Après les machines mâchant le temps,

Les sourires unis,

la profondeur vivante…


*

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar