mardi 19 avril 2011

Crépuscule (Dzovinar) - Dans l'autre port (Nikos Lygeros)

***
En quête d'un univers
où toutes les portes s'ouvrent ;
obéissant à mes seuls désirs
- puisque -
je vais
sur l'océan de mes rêves
traversant l'infini 
d'horizons sans limite
au gré des caprices de mon coeur.
Esclave
de la violence d'élans fous et destructeurs
je vais
là où toutes mes passions s'embrasent
illuminant mes songes adorables
aussi longtemps que mon âme vagabonde
s'en abreuve, s'en réjouit
et pleure.


Dzovinar


 *** 




***
Dans l'autre port
N. Lygeros

Même si tu ne vois plus les marins
cela ne signifie pas que les cœurs
ne sont plus accostés sur le pont
comme des souvenirs sur le passé
à moins que tu ne puisses voir
l'invisible de la mémoire de la mer
en face de toi dans le néant
au milieu de la nuit
juste avant le jour suivant. 

***

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar