mercredi 25 mai 2011

SMYRNE, ou la douceur de vivre d'antan

(pastel d'après gravure - Dzovinar)

Smyrne d'antan

Considérée comme une des "échelles du levant", 
dont l'importance économique et culturelle s'accrut
progressivement durant les 500 ans où elle fit partie
de l'empire ottoman, Smyrne en devint aussi la
cité la plus riche.
En ces temps anciens de paix, de douceur de vivre, les turcs et les communautés franques, juives, grecques, arméniennes, se côtoyaient dans une certaine harmonie... 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar