samedi 9 juillet 2011

Sites archéologiques de Mycènes.

Sites archéologiques de Mycènes.

À Mycènes et à Tirynthe subsistent les ruines imposantes des deux plus grandes cités de la civilisation mycénienne, qui domina le monde de la Méditerranée orientale du XVe au XIIe siècle avant J.-C. et qui joua un rôle essentiel dans le développement de la culture de la Grèce classique. Ces deux cités sont indissolublement liées aux épopées homériques de l'Iliade et de l'Odyssée dont la profonde influence sur la littérature et les arts persiste depuis plus de trois millénaires.

 L’architecture et la conception de Mycènes, avec, par exemple, la porte des Lions (photo ci-dessous),...


... le trésor d’Atrée  (photos ci-dessous) ...


Le tombeau (Tholos) de Clytemnestre.

Voûte intérieure (haut. 13,5m diamètre 14,5m)


La colline dite Panagitsa


... et les murailles de Tirynthe, sont des exemples remarquables du génie créateur de l’homme. La civilisation mycénienne, telle que l’illustrent Mycènes et Tirynthe, a eu un profond impact sur le développement de l’architecture grecque classique et de l’urbanisme, et par conséquent également sur les formes culturelles contemporaines. Mycènes et Tirynthe représentent l’apogée de la civilisation mycénienne, qui a posé les fondations de l’évolution des cultures européennes ultérieures. Mycènes et Tirynthe sont indissolublement liées aux épopées homériques l’Iliade et l’Odyssée, dont la profonde influence sur la littérature européenne et les arts perdure depuis plus de trois millénaires.

  http://whc.unesco.org/fr/list/941

Les premières fouilles à Mycènes ont été menées par l'archéologue Grec Kyriakos Pittakis en 1841. Il a retrouvé et restauré la porte aux Lions. En 1874, l'archéologue Allemand Heinrich Schliemann est arrivé sur les lieux et a procédé à une fouille complète. Schliemann crut à la vérité historique des récits Homériques et interpréta le site en conséquence. Lors de la découverte d'un crâne humain sous un masque mortuaire en or dans l'une des tombes, il a déclaré : "J'ai regardé le visage d'Agamemnon". Depuis l'époque de Schliemann plusieurs fouilles ont eu lieu à Mycènes, principalement par les archéologues Grecs, mais aussi par la British School at Athens. Elles ont révélé que Mycènes était habitée dès le IIIe millénaire par une population préhellénique proche de celle de la Crète Minoenne contemporaine. L'Acropole a été fouillée en 1902 et les collines environnantes ont été méthodiquement étudiées. Mycènes possédait probablement le plus prestigieux des palais de l'époque. Mais son site renfermait aussi : Un complexe administratif, des habitations, des cours ornées de fresques et de sculptures, des sanctuaires et des magasins etc...


Au Musée archéologique de Nàfplio sont exposées les photographies réalisées lors des premières fouilles entreprises ; en voici quelques-unes :






Quelle extraordinaire aventure ! On imagine sans peine leur enthousiasme, leurs émotions, leurs joies au fur et à mesure des découvertes !

Chemin de ronde

Cercle des tombes où ont été retrouvés des objets d'or dont le "masque d'Agamemnon".


Mur dit "cyclopéen" - (mode de construction primitif, constitué de grosses pierres non équarries, simplement entassées de manière à former un mur défensif ou une jetée, un barrage, un pont, une route.)


Vue des ruines de l'acropole

************************

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar