lundi 8 août 2011

SUR LES ROUTES D'ARMENIE



Situées à 3 km d'Etchmiadzine, voici, se détachant sur l'Ararat,  les ruines en
 rotonde de l'église de Zvarnots, construites au VIe s. par le Catholicos Nerces III


Sur la route de nos découvertes, nous apercevons au loin, des sommets dont les
pentes étincellent au soleil de mille feux. Et c'est l'obsidienne, cette magnifique roche
volcanique toute noire ou marron veiné de noir ...

 (1)
(2)
A 30 km de Erevan : Khorvirab (1-2). On l'aperçoit de loin, au sommet d'un mont,
et cette vision, quand on la découvre pour la première fois,
 cause un grand choc émotionnel.
Ce monastère édifié au XVIIe s. fut la prison, durant treize ans,
 de St Grégoire l'Illuminateur.
Le cachot, une fosse obscure, se trouvait dans une église du XIIIe s. 
On peut y accéder en descendant par une échelle de fer collée à la paroi
rocheuse, un goulet très étroit  - juste le passage d'un corps (menu !)
Je n'étais pas venue jusque là pour ne pas descendre dans la fosse (à 6 m. de profondeur)
Je voulais voir et ressentir !

Des jeunes gens sont là pour faire des affaires avec les touristes.
L'un d'eux m'a montré une jolie colombe blanche perchée sur son épaule 
 en me disant qu'il fallait faire un voeu et la lancer vers sa liberté (moyennant
finance, normal) ; ce que j'ai fait scrupuleusement. Attentive à son parcours vers 
la liberté je ne la quittai pas des yeux  :  la colombe s'est élevée dans les airs ...
 puis est revenue  aussitôt sur l'épaule  du jeune homme !


La visite de la cave des vins d'Areni nous a permis de les déguster
et d'en apprécier l'excellence. Aussi, le déjeuner qui suivit, bien
arrosé, car nous avions acheté quelques bouteilles (nous n'avions
 habituellement que de l'eau à table, car le vin est cher), fut d'une
franche gaieté ! 

(1) 
 (2)
(3)
Monastère de Noravank (1-2-3)
l'un des édifices les plus intéressants d'Arménie, en raison
de son architecture et son environnement. XIIe s.
(1) Mausolée de Ste Mère de Dieu (Sourp Astvadzadzine)
érigé au VIIIe s. mais détruit et reconstruit.

(1)
(2)
Garni (1-2) le temple du soleil, temple romain aux fines colonnes,
niché à 1400 m d'altitude sur un plateau triangulaire, offrant une
vue panoramique sur la vallée. 


A 1600 m, le monastère rupestre de Guéghard (XIIIe s.), haut lieu de la
spiritualité, en partie taillé dans le roc.


Au pied du monastère, des stands de pâtisseries, confitures et
autres douceurs arméniennes, se font concurrence ...
J'en ai acheté, vous pensez bien !


Gorges de la rivière Azad


Orgues de basalte


A 2300 m, face au mont Ararat, le fort médiéval d'Amberd
(ce jour-là, il se tournait un film, d'où les toiles de tentes).


 Domaine des hauts pâturages, vastes étendues herbeuses
évoquant la Mongolie ou le Tibet


A Achtarak, Karmavor  (VIIe s.)
 la plus petite chapelle dite "l'église rouge"

 *En route pour le Lac Sevan*


Sur la route, le chauffeur s'arrête près de la maison d'un apiculteur dont on
apercevait les ruches au soleil. Ce dernier, un homme d'une gentillesse accablante,
 ouvrit un pot pour nous permettre de goûter son miel : une saveur pareille est
un bienfait ... de la nature ! Tant de plantes et de fleurs coexistent dans cette
 région "bio" du Sevan, que les abeilles produisent un miel d'une qualité
 et d'un goût rares. Nos emplettes terminées, prêts à repartir, cet homme
généreux voulut à toute force nous donner le pot entamé !




Village coquet d'Haghartsine ...


...Son monastère...


... le cadran solaire sur la façade


... et le noyer dans le jardin. Un noyer qui aurait 600 ou 800 ans
(ça dépend du guide !) et qui donne encore des noix paraît-il !


Avant d'atteindre le Lac Sevan posé à 1900 m d'altitude, il faut gravir
des escaliers ; au long de ce parcours, on  fait de très charmantes rencontres :
tels ces deux tourtereaux musiciens : lui joue, elle chante avec un entrain 
communicatif, des chansons de notre beau pays !


Des artistes exposent leurs oeuvres : tableaux, objets, bijoux et sculptures ...


Le lac Sevan, l'un des plus grands lacs de hautes montagnes du monde,


 la presqu'île des oiseaux, à la pointe nord du lac



Monastère de Sevanavank constitué de deux églises datant du Xe s.



L'aigle symbole d'éternité.

Autres symboles de l'Arménie  : le lion - la force
 et le taureau - la guerre 



Au hasard des églises, des monastères, partout en Arménie, les khatchkars (croix de pierre)

L'Arménie est là, dans toute sa beauté, sa force, son courage
POUR LONGTEMPS 

6 commentaires:

  1. Parev Dzovinar
    Nous avons fait un voyage similaire en 2008 et 2009. C'est toujours une émotion profonde que nous éprouvons au contact de ce pays (presque) miraculé.
    Le jour où il fera partie de l'UE (autre miracle, il faut y croire)Bruxelles interdira de gravir l'escalier de Noravank ! Moi, j'y ai renoncé par avance.
    Bravo pour ces photos et récit pleins de saveur.

    RépondreSupprimer
  2. Lorsqu'on écrit les souvenirs de voyage, photos à l'appui, on éprouve le très agréable sentiment de le recommencer ... Alors, tant mieux si tu y a pris plaisir, mais sache le bien, moi aussi !

    RépondreSupprimer
  3. Je viens de faire un beau voyage grâce à vos photos...Merci pour le partage...

    RépondreSupprimer
  4. J'en suis très heureuse ; mon souhait le plus vif est de faire connaître cette terre encore bien ignorée. Merci de votre curiosité.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis allé en Arménie en 1976, j'avais alors à peine 20 ans c'était l'époque où le pays n'était que prison, "azat" n'existait que dans les dictionnaires.
    Bien entendu j'ai comme projet d'y retourner un de ces jours, et ces photos ne peuvent que m'encourager.

    RépondreSupprimer
  6. Je découvre ton commentaire : oui, Yerevan en tout cas a bien changé ! Beaucoup moins évident dans les villages : il y a fort à faire !

    RépondreSupprimer

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar