dimanche 20 novembre 2011

échanges épistolaires


La lettre - Pastel - Dzovinar

Quand on lit les échanges épistolaires
d'esprits frères, alter ego
où se croisent comme fleurets les pensées
dévoilant l'être intime au fil des mots
au gré d'e-mails, de sms ...

Revient mélancolique, la mémoire du temps passé

Ce temps des missives confiées
au labeur d'un messager ponctuel,
infatigable, le facteur,
parcourant, jour après jour,
sans souci des intempéries,
rues des villes, chemins de bourgs,
portant dans sa sacoche, sa besace,
l'espoir d'un pli qu'avec impatience
et ferveur, attendait, fidèlement
 l'ami.
Ah ! Les battements de son coeur !
Lorsqu'à l'affût derrière les carreaux de sa fenêtre,
 il pouvait voir enfin, l'ombre tant désirée,
 glisser
- tel le geste auguste ...du facteur -
dans la fente de la boîte de fer,
mystère ...
une lettre !

Dzovinar 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar