vendredi 11 novembre 2011

Chardon des montagnes


Feutre et pastel - Dzovinar


A l'ombre du mur,
agressive et belle,
j'ai surpris ta présence bleue.
Enchassé dans l'armure d'épines
qui protège ton coeur
sans crainte des prédateurs
tu t'épanouis en tiges fleuries
sur les chemins, dans les jardins
vivace chardon des montagnes.
Nature, toi qui veilles sur tes créatures
à quoi pensais-tu ?
Les ronces blessent notre coeur
car nous n'avons pas d'armure ...


Dzovinar

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar