mercredi 7 mars 2012

Le pont de bois du Parc Monceau


Chopin


C'était un petit pont de bois
dans le parc où chaque jour
aux heures matinales
comme à celles précédant le soir 
sur le chemin de l'école
je passais

Quand sonnait midi
une nuée d'étudiants
monopolisait le banc
à l'ombre de la statue 
 d'un poète, d'un musicien,
figée dans une pose romantique,
à jamais.

Alentour les arbres, les fleurs
parachevaient le charme
d'un lieu si propice à mes rêveries
mes premières alarmes
que j'aimais.

Qu'il était doux 
ce temps de l'insouciance
où nos bonheurs, nos chagrins
 dépendaient bien souvent
 d'un regard, d'un sourire, d'un mot
de l'être idéal, qu'en secret
l'on aimait.

Dzovinar

Musset

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar