mercredi 27 juin 2012

Velléité



Quand je lis
au hasard d'articles de journaux
les projets que l'on élabore
à l'horizon des années 2020
- Ah, je pourrai encore les voir éclore ...
2050 ...
- Las ... mais je n'y serai plus !
Me vient alors
un désir furieux
de brûler ma chandelle
par les deux bouts :
Tout dire.
A ceux que j'aime,
même en secret,
que je les aime
sans réserve ni tabou
sans contrainte.
Fermant la porte
aux jaloux
qui dans l'ombre
sournoisement
freinent mes élans ;
sans barrières
celles que je m'impose
moi-même ...
Vivre encore
pleinement.
Tout connaître 
de ce qu'à ce jour
j'ignore ...
Mais ... Ces brusques
accès de fièvre
bientôt retombent ...
cédant la place
à l'austère raison
me laissant aussi vide
qu'un coquillage
échoué sur le sable
des mirages

Dzovinar






2 commentaires:

  1. Tout à fait d'accord, il ne faut jamais hésiter à dire "je vous aime" et il faut lutter contre cette austère raison.

    RépondreSupprimer
  2. C'est un sage conseil Amartia que je donne volontiers ... aux autres !

    RépondreSupprimer

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar