jeudi 19 juillet 2012

Dolce vita estivale (2)

Port de La Goulette (Tunisie)


au soleil levant


Tunis

 A la découverte de la ville, ses ruelles, ses maisons  qui gardent
la fraîcheur derrière leurs moucharabiehs


 chaque détail retient l'attention, une porte ...


 au décor créatif 


 à l'abri, pense l'enfant qui le retient là au creux d'une bassine,
  un caméléon emprisonné ...


 dans la médina, toutes sortes de boutiques ...
 ici, on vend des essences de fleurs ... on ne résiste pas ...
 le vendeur a pris beaucoup de temps pour en expliquer les fragrances et leurs usages 
 alors, on achète ... sans se ruiner ... j'ai choisi le jasmin, qu'il faudra diluer dans de l'eau 
 avant usage, pour parfumer les pièces d'habitation. 
 Suspendues au-dessus de la tablette d'échantillons, des tenues de mariage. 


 Des céramiques pour tous usages, 


 plats de service ou de décoration 


Dans la ruelle, irrésistibles, des chatons assoupis au milieu des détritus !  
Ils ne bougent pas d'un poil à notre approche et ne mendient rien ... pas 
 même une caresse !


 Toujours fascinant, le travail du tapis ; l'ouvrière pour touriste (eh oui) 
 propose de nous en apprendre les rouages ... (certaines mauvaises langues 
  ont prétendu qu'elle demandait, ensuite, une rétribution) ... les temps sont durs, ici plus 
 qu'ailleurs 


Admirable travail pour cet escalier au décor de céramique
qui conduit au palais des tentations : des tapis à profusion, de laine, de soie ... Le vendeur
nous explique que la valeur d'un tapis réside dans le nombre de points qui le constitue puis annonce les prix... mon petit-fils dira plus tard qu'il m'a arraché aux griffes du vendeur - qui ne voulait plus me lâcher - mais qui n'a pas réussi à me vendre ce si joli tapis de soie qui   avait retenu mon attention, et dont le prix fondait au fur et à mesure de mes refus ... 


 Un dernier regard sur la ville, la visite des ruines de Carthage nous attend
et la matinée s'avance ... Il fait déjà très chaud ...Je m'inquiète ...


Le parc des Thermes d'Antonin couvre une superficie de 4 ha ...



Caveau funéraire punique 


précieusement sauvegardées des parcelles de mosaïque 
couvrant les sols ou les murs des thermes ...



Thermes d'Antonin



Malgré la beauté du site, que l'on découvre sous un soleil torride, on
 aspire avec impatience, au retour vers des lieux plus frais ! L'autocar climatisé !

 Le choix de la période pour aller à la rencontre du passé 
 mérite réflexion quand on supporte difficilement la chaleur ! Même au début 
du mois de juillet il faut s'attendre à des températures élevées !


*****

2 commentaires:

  1. J'avais raté ce message sur ton voyage en Tunisie. Tes photos me rappellent plein de souvenirs. Moi, je n'avais pas hésité à ramener deux tapis de Kerouan. Je les ai gardés longtemps et n'ai jamais regretté mon achat.

    RépondreSupprimer
  2. Les tapis étaient vraiment superbes c'est vrai ! Un couple s'est laissé tenter, il en avait l'usage : des descentes de lit pour leur chambre ... En ce qui me concerne, je n'ai plus guère de besoin ; mon dernier achat, effectué il y a quatre ans je crois, fut d'ordre sentimental ; je voulais un souvenir du travail ancestral de nos anciens : le tapis a été réalisé en Artsakh, à Shoushi par un jeune artisan, selon mes indications quant aux couleurs, choix des motifs, un tapis sans prix à mes yeux ...

    RépondreSupprimer

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar