mercredi 29 août 2012

Il est un coin de France ...

Il est un coin de France ...

Un village perché dans la montagne à quelque
1600 m d'altitude, et que le regard découvre avec un plaisir
qui s'accroît au fil des paysages en même temps que grandit
le bonheur simple et tranquille que l'on cueille, parfois même, à son insu, et dont on prend conscience au moment
où, par surprise, un bien-être nouveau vous envahit ...
tout invite au repos de l'esprit ; la magie des sommets opère
et tout devient simple et facile 
un lac aux eaux changeantes, précieuse incrustation
d'une nature généreuse, s'étend largement au pied des monts verdoyants ; avec le temps, la vie s'est organisée sur ses bords
où, là encore, été comme hiver,  le promeneur s'étonne de tant d'harmonie

il ne faut pas s'inquiéter des brumes matinales
qui en recouvrent sa surface d'un voile opaque
 et cotonneux ; l'apparition du soleil en disperse
 sans pitié les moindres lambeaux

En pays catalan, on revendique  haut et fort sa catalanité
la mairie du village n'y déroge pas
... et le travail de ses artisans sculpteurs 
est dignement mis a l'honneur ...
Mardi,  jour de marché
la rue principale, condamnée aux voitures d'un
bout à l'autre,  est livrée aux étals de toutes sortes 
que les commerçants ambulants  déploient dès l'aube ; 
l'animation qui règne incite à la flânerie,
 même si  l'on n'a pas de projets d'achats ...
 de plus, les commerçants offrent des dégustations de leurs produits ; je me souviens avoir testé bon nombre d'entre eux
à un moment de la matinée où, justement, mon estomac commençait à crier famine ! ...   
ici, le palais des délices : d'incroyables tommes de ... nougat 
artisanaux : aux fruits secs, au nutella, au miel, aux fraises,  aux abricots  ... que sais-je encore ! C'était très difficile de ne pas craquer ... alors j'ai craqué !
mais les temps sont durs, le commerce incertain ;
alors il faut faire preuve d'imagination pour attirer
les regards de la clientèle.
Depuis le village, des routes grimpent vers les hauteurs
où nichent des châlets livrés à la nature ;  leurs fenêtres 
s'ouvrent sur l'espace magnifique peuplé de sapins et sur l'horizon lointain des crêtes montagneuses, 
 écrin d'un joyau de saphir ...


loin de l'animation du village, le promeneur
n'entend que le silence ;
et, parfois, le murmure insolite des branches ...
en contrebas de la route de petits sentiers de chèvre
titillent la curiosité :  d'autres mystères végétaux peut-être ...
 tapis de chardons bleus des montagnes
 aconit solitaire ...

Eté comme hiver, un téléphérique hisse les   
amoureux des hauteurs, peu fréquentées l'été il est vrai,
 jusqu'à 2000 mètres. Même si le manteau neigeux immaculé qui enveloppe en hiver 
les paysages grandioses auxquels on accède
 offre un tableau sans concurrence,
c'est tout de même une plongée lénifiante dans 
la beauté sauvage du site et l'indicible sentiment
 de liberté qui s'en dégage 
   



  
Au retour de randonnées pédestres, d'ascensions sportives en VTT, une halte est bienvenue dans ce châlet lui aussi, tout à fait solitaire ...          

Et puis, il y a les jours de brume
et le village devient fantôme 

on dirait alors une toile peinte
 que n'aurait pas reniée
Vincent van Gogh ... 
    

4 commentaires:

  1. De bien jolies photos d'un endroit où je ne suis jamais allée !
    Très bel après-midi !
    Cathy

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Cathy - Les Angles (proche de Font Romeu) est une très charmante commune qui s'anime surtout pendant les saisons
    touristiques - bien plus encore en hiver (le ski ! évidemment). Peut-être
    aurez-vous un jour le désir d'y faire un tour ... A bientôt.

    RépondreSupprimer
  3. J'avais deviné car, enfant, je passais toutes mes vacances à La Llagonne et je suis, moi aussi, une catalane d'origine, par mon père !
    Ravie de venir visiter ce blog d'une "payse" !

    RépondreSupprimer
  4. Quand je lis "Norma" je pense tout de suite à "La Callas" !
    Ceci dit charmante Norma, je suis une exilée de Paris depuis quelque 25 ans. Mais je ne me lasse pas de regarder les magnifiques paysages qu'offre la région, que ce soit en plaine à la découvertes des communes pleines de charme, ou à la montagne, c'est-à-dire principalement, à Les Angles pour la bonne raison que mon fils y habite. C'est près de lui que je me réfugie quand la chaleur devient trop difficile à supporter : cet été, j'ai usé et abusé de son hospitalité pendant 15 jours !! D'où ma moisson de photos. La Llagonne est un de ces ravissants villages que l'on traverse, sur la route des Angles... Amicalement, Dzovinar

    RépondreSupprimer

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar