jeudi 6 septembre 2012

Quand tu diras


Quand tu diras
Qu'arrive-t-il à ce monde ?
Est-ce lui qui devient fou ?
Est-ce moi qui ne comprends plus...
Alors ...

Les êtres se parlent toujours
avec cet accent de vérité
qui rassure, berce, endort
au point de penser : ah ! c'est bien ; 
nous nous comprenons 
car nous sommes semblables ...
Et puis, soudain, improbable
arrive le temps où
l'on ne se reconnait plus ;
en apparence rien n'a changé ;
on se convainc d'être resté les mêmes ...
Mais les regards autrefois si clairs
se troublent se font fuyants
les yeux se détournent 
les sourires se crispent
 perdant cet éclat joyeux
qui disait :
nous sommes si heureux ensemble ...

Ah mon ange
c'est ainsi que vont les choses 
et, comme se meurt peu à peu
 l'éclat des roses,
 ainsi s'achève
dans les rouages du temps
qui n'est plus un allié
tout ce qui semblait immuable ...

Alors, si tu n'as pas gardé ton coeur 
à l'abri d'une armure d'épines,
 tu apprendras tristement à ton tour
sans avoir eu le temps de le comprendre
qu'hélas tout finit un jour.

Ne pleure pas pourtant
il est parfois des chemins
qui conduisent, imprévisibles,
vers de si beaux lendemains.


Dzovinar
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar