lundi 22 octobre 2012

Voir Vie en Diaspora
"L'école, encore ..."

2 commentaires:

  1. L'éternel exil, c'est plus dur que le génocide, peut-être.

    Avoir une terre à soi, et mourir pour vouloir la revendiquer, ou regarder de génération en génération dans la même direction, en bougeant de pays d'adoption en refuge politique temporel, en sachant pertinement que cet Eden là est définitivement interdit...

    Voilà deux voies qui rendent, à mon idée, l'appropriation une faute lourde sur la conscience humaine.

    RépondreSupprimer
  2. Un commentaire "en profondeur" qui va à l'essentiel, aussitôt, et touche sans compromis, le point névralgique. Merci pour ta visite. Amicalement, Dzovinar

    RépondreSupprimer

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar