samedi 2 février 2013

LA SOLITUDE DE L'AUTRE


La solitude de l'autre
me rend triste
Je ne sais pourquoi.
Peut-être 
parce que je crois
que la solitude humaine
est rarement un choix,
un choix délibéré.
Est-ce un choix
que de ne rencontrer l'être
avec qui partager 
des valeurs communes ?
Et quand manque cet indispensable alter ego
complice toujours, complémentaire souvent,
avec sa différence salutaire, 
alors, s'installe la solitude.
 On peut l'accueillir avec philosophie,
se résoudre à vivre avec elle
certes,
mais je ne peux croire
que ce soit avec indifférence.
Il y a souffrance ; 
et cette souffrance là,
courageuse et muette,
me touche 
et me fait souffrir aussi.

 Dzovinar

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar