mercredi 20 mars 2013

DENTELLE DE PIERRE


Au-delà des symboles
de foi, de courage, de désir d'avenir,
de volonté de vivre debout,
les khatchkars d'Arménie
portent en eux,
pour les survivants
égarés dans les pays du monde,
 l'espoir désespéré
d'un futur digne du riche héritage
dont ils sont détenteurs.
Perpétués par le travail délicat
d'artisans héritiers d'un art millénaire
les khatchkars, dentelle de pierre,
 s'élèvent encore aujourd'hui
 pour dire aux barbares qui ont cru nous détruire
que nous sommes et serons toujours là
pour dénoncer au monde
tant qu'il sera nécessaire
toute leur ignominie.

Dzovinar 

2 commentaires:

  1. Bonne nouvelle: Les khatchkars qui avaient été détruits par des soldats d'Azerbaidjan sur l'ordre de leur gouvernement, dans le cimetière de Djulfa, vont être reconstruits par les artistes arméniens du Karabagh. Ils mettront le temps qu'il faudra, ils sont persévérants.

    Louise Kiffer

    RépondreSupprimer
  2. Ce projet magnifique apporte la meilleure réponse qui soit à la barbarie d'un état sans scrupule ignorant jusqu'au plus élémentaire respect dû aux morts.

    RépondreSupprimer

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar