vendredi 26 avril 2013

Un moment historique pour la Nation Arménienne

Les lettres de fer - Arménie

Réparations : Un moment historique pour la Nation Arménienne

Ce 24 avril 2013 a lancé le début d’une nouvelle étape pour la Cause Arménienne. Le temps est venu pour l’Etat turc de prendre en compte la juste revendication de réparation des préjudices subis par le peuple arménien. Ces réparations morales, financières, juridiques et territoriales vont bien au-delà de la simple reconnaissance du génocide des Arméniens. Elles revêtent désormais un caractère officiel par l’appel lancé conjointement par les deux Catholicos de la nation arménienne au gouvernement turc, concernant la restitution de l’ensemble des biens confisqués à l’Eglise Arménienne de 1915 à nos jours.

Dans leur requête Karekine II et Aram I énoncent ainsi notamment :
En 2015, la nation arménienne sur le sol de la République d’Arménie, de la République du Haut-Karabagh et dans toute la diaspora, commémorera le centenaire du génocide des Arméniens perpétré en 1915 par la Turquie ottomane.
En 1915 le génocide a coûté la vie à plus de 1.500.000 arméniens. Les survivants des victimes ont trouvé refuge à l’issue des déportations, en Arménie orientale, en la République d’Arménie actuelle ; en Syrie ; au Liban ; dans le monde arabe ou encore dans divers Etats à travers le monde.
Parallèlement à la perte de leurs biens privés, les Arméniens d’Arménie occidentale, de Cilicie et des autres régions qui étaient sous domination de l’Empire ottoman, ont également subi des pertes de biens publics. L’Eglise Arménienne a perdu des propriétés : des églises, des lieux saints, des monastères, des écoles, des centres culturels et de bienfaisance, des biens de valeur inestimable : des khatchkars, des manuscrits, des icônes et autres. Tous les biens appartenant au peuple arménien, victime du génocide et chassé de ses terres ancestrales, ont été spoliés par l’Etat turc sous la dénomination de «  biens délaissés ».
98 ans après le génocide, l’Etat turc actuel en tant que successeur légitime de l’Empire ottoman, ne se limite pas à nier le crime perpétré par ses prédécesseurs mais continue sa politique anti-arménienne en poursuivant la confiscation des biens et du patrimoine de l’Eglise Arménienne, qui constituent pour le peuple arménien, des valeurs culturelles et cultuelles.
Nous demandons à l’Etat turc :
1-     Reconnaître le génocide des Arméniens
2-     Réparer l’ensemble des préjudices subis par la nation arménienne dont les droits humains ont été bafoués
3-     La restitution immédiate au peuple arménien de ses biens nationaux, à titre de propriétaire légitime : les églises, les monastères, les biens et propriétés de l’Eglise Arménienne ainsi que les biens de valeur culturelle et spirituelle.
Le Bureau Français de la Cause Arménienne et le Comité de Défense de la Cause Arménienne soutiennent pleinement l’initiative des deux catholicos. Dans le prolongement de cette annonce, l’ensemble des Hay Tad du monde entier présenteront prochainement une plateforme des réparations dues à la nation arménienne sur laquelle ils travaillent avec des experts internationaux depuis de nombreuses années. Nous mettrons alors toutes nos forces pour qu’avant le centenaire du génocide arménien, la Turquie s’engage dans le processus de réparation du préjudice subi par le peuple arménien, seule voie pour assurer la stabilité, la paix et le développement des relations entre l’Arménie et la Turquie.
 Paris le 26 avril 2013
Bureau Français de la Cause Arménienne
Comité de Défense de la Cause Arménienne


3 commentaires:

  1. Qui sait, peut-être pour le centenaire ?

    RépondreSupprimer
  2. Quoiqu'il advienne, ma chère amie, la commémoration du centenaire du génocide, sera un évènement déterminant pour les arméniens. Nous l'espérons tous.
    Je profite de cet échange pour te faire savoir que notre ami Nikos Lygeros sera à Nauplie le 13 mai prochain :
    Διάλεξη του Νίκου Λυγερού με θέμα: Από το θεατρικό έργο στη σκηνοθεσία: Το παράδειγμα του Albert Camus. Αίθουσα Λήδας Τασοπούλου, Πανεπιστήμιο Πελοποννήσου - Τμήμα Θεατρικών Σπουδών, Οδός Βασιλέως Γεωργίου και Ηρακλέους (διδακτήρια) Ναύπλιο. Δευτέρα 13/05/2013, ώρα: 12.00. -Αφίσα

    RépondreSupprimer
  3. Il sait déjà que tu es mon amie de Nauplie. Bises.

    RépondreSupprimer

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar