mardi 8 avril 2014

Les hommes de la terre - poème

 Artsakh

Les hommes de la terre
construisent les cathédrales
comme autant d'actes d'amour
qu'ils dédient à leur foi
et leurs coeurs affligés
trouvent alors le refuge
où partager
le poids trop lourd
de leurs souffrances.
Montagnes éternelles,
depuis la nuit des temps
sur nos terres ancestrales,
votre front sans faiblir
a bravé toutes les tempêtes
forgeant ainsi notre âme d'airain.
Quand mon regard se lève
plein d'espoir vers vos cimes
qu'il voit sur vous de lourds nuages
s'amonceler puis disparaître,
je comprends alors
qu'en vous j'ai trouvé mon refuge 
 que c'est vous, désormais, qui êtes 
ma Cathédrale.

Dzovinar

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar