jeudi 17 juillet 2014

URGENT ! MES AMIS J'AI BESOIN DE VOTRE AIDE !


http://2015.ccaf.info/ils-sont-tombes/

En 2015 les Arméniens du monde entier vont commémorer le 100e anniversaire du génocide qui a décimé 1 500 000 êtres humains innocents sur ordre du gouvernement des Jeunes Turcs de l’empire ottoman.

Pour donner à cet événement un relief particulier, une visibilité et un retentissement dans tous les foyers français, belges, suisses, canadiens, libanais, arméniens, etc, grâce à l’immense notoriété de Charles Aznavour, nous allons mettre en images sa magnifique chanson
«ILS SONT TOMBÉS», dédiée aux victimes du génocide des Arméniens.

Apportez votre contribution ICI >
http://2015.ccaf.info/ils-sont-tombes/

Merci à tous de relayer l’appel. Soyons nombreux !


Jean Eckian avec l'accord de Charles Aznavour !


Ils sont tombés sans trop savoir pourquoi
Hommes, femmes et enfants qui ne voulaient que vivre
Avec des gestes lourds comme des hommes ivres
Mutilés, massacrés les yeux ouverts d'effroi
Ils sont tombés en invoquant leur Dieu
Au seuil de leur église ou le pas de leur porte
En troupeaux de désert titubant en cohorte
Terrassés par la soif, la faim, le fer, le feu

Nul n'éleva la voix dans un monde euphorique
Tandis que croupissait un peuple dans son sang
L'Europe découvrait le jazz et sa musique
Les plaintes de trompettes couvraient les cris d'enfants
Ils sont tombés pudiquement sans bruit
Par milliers, par millions, sans que le monde bouge
Devenant un instant minuscules fleurs rouges
Recouverts par un vent de sable et puis d'oubli

Ils sont tombés les yeux plein de soleil
Comme un oiseau qu'en vol une balle fracasse
Pour mourir n'importe où et sans laisser de traces
Ignorés, oubliés dans leur dernier sommeil
Ils sont tombés en croyant ingénus
Que leurs enfants pourraient continuer leur enfance
Qu'un jour ils fouleraient des terres d'espérance
Dans des pays ouverts d'hommes aux mains tendues
Moi je suis de ce peuple qui dort sans sépulture
Que a choisi de mourir sans abdiquer sa foi
Qui n'a jamais baissé la tête sous l'injure
Qui survit malgré tout et qui ne se plaint pas
Ils sont tombés pour entrer dans la nuit
Éternelle des temps au bout de leur courage
La mort les a frappés sans demander leur âge
Puisque ils étaient fautifs d'être enfants d'Arménie 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar