mardi 11 novembre 2014

Notre avocat - Hommage


... Mais nous avons un fabuleux avocat, intelligent, perspicace, qui lutte pied à pied, en faisant un travail COLOSSAL (et bénévole !) de juriste pour faire avancer le dossier. Je sais de quoi je parle. Il a produit, à chaque audience, des arguments extrêmement pointus dans des mémoires de 200 et 300 pages qu'il a défendus ( ! ) pour renverser ceux de la partie adverse  (l'état français - il faut avoir entendu les arguments pauvres, inconsistants de son représentant !).

 Lors de la dernière audience à Aix en Provence (octobre 2014) le Président de la Cour a rendu un hommage public (ce qui n'arrive jamais !) à Philippe Krikorian pour la qualité de l'ensemble de ses plaidoieries ! C'est dire qu'il avait pris connaissance des audiences antérieures qu'il n'arbitrait pas ! 

Nous étions, les quelques personnes de son camp présentes dans la salle, extrêmement fières de NOTRE avocat arménien ! Il y avait de quoi.

 S'il n'a pas "gagné" au sens habituel, ces jours-là (contre l'état français, c'est mission impossible, MAIS ...), les jugements rendus lui permettaient néanmoins de continuer la procédure - ce qui est une victoire - car on aurait pu l'empêcher purement et simplement en rendant un jugement sans sortie possible - or, ce n'était pas le cas : cela signifiait "nous ne pouvons pas, nous, juges de l'état français, vous donner raison face à lui, mais nous vous aidons à aller plus loin" - plus loin, ce sera sans doute la CEDH - et là, ce sera une autre histoire ! Persévérence et Courage finiront pas payer !

Abriss Philippe !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar