dimanche 2 novembre 2014

Pour la petite histoire ... le café

LES PREMIERS CAFÉS EUROPÉENS ONT ÉTÉ APPORTES PAR LES COMMERÇANTS ARMÉNIENS !
------
Il est vrai - Le café ne pousse pas en Arménie ! et jamais, il ne le pourrait naturellement.
Les origines de cette boisson, aujourd'hui un des produits les plus commercialisés du monde, se trouvent dans une région de l'Ethiopie, connu sous le nom de Kaffa.
L'histoire raconte qu'un berger aurait été surpris par l'augmentation de l'énergie de ses animaux après avoir brouté les grains de cette plante.....
Les fèves de café, torréfiés, moulus, se sont avérés avoir le même effet sur les humains.
De l'Ethiopie, à travers le monde arabe, à travers les terres ottomanes, les grains de café ont fait leur chemin (Route de la Soie) dans les mains des commerçants arméniens qui sillonnaient les routes de l'est vers le Moyen-Orient pour le Proche-Orient à l'Europe ; et les Arméniens bien sur, avant tout autres.
Les premières maisons de café à Vienne et à Paris ont été ouvertes par les Arméniens. Johannes Diodato (ou Hovhannes Astvatsatour), traduire "Dieu-donné» a ouvert la voie dans les territoires des Habsbourg à la fin du 17ème siècle.
Un autre arménien, Maliban, la même année s'installait rue de Bussy à Paris.
Pascal, un autre Arménien, ouvrait le premier café-boutique à Paris en 1672, le fameux Procope, pour aller s'installer ensuite vis à vis de la Comédie française, rue des Fossés Saint-Germain, avec pour voisinage le théâtre qui amena les auteurs dramatiques et les philosophes de l'époque.
Anecdote : un jour, dans un de ces cafés, J.-J. Rousseau qui faisait ses parties d'échecs, parut un jour vêtu en Arménien !
Le style arménien était souvent d'usage dans la décoration des cafés de cette époque.
Des précisions écrites décrivent que les cafés à ses début, à Londres et à Prague, ont également été établis par les Arméniens.
Les rôles sociaux et politiques que ces cafés ont joué dans les siècles suivants se sont reflétés dans les cultures des capitales européennes jusqu'à aujourd'hui, et bien sur imités partout dans le monde entier.
Un mot sur le mot "Café" et ses variantes :
comme «café», «Kaffee", "qahwa", "kahve", ou "Kofe", représentent le nom
de la boisson dans à peu près toutes les langues, à l'exception de deux :
-Dans la ville natale d'origine de la boisson - en amharique, la langue de l'Éthiopie, le café se dit «Buna» (qui est aussi le mot pour "grain de café" en arabe).
-Et l'autre est, bien sûr, en arménien, qui de dit "soorj" ou "soorch" pour le café
selon la prononciation.Les origines de ce mot, qui datent aux environs de 1787, ne sont pas claires. Ce pourrait être une déformation de "djhoor sev" ou "sev djour», qui signifie en Arménien, «eau noire» lorsque passé, le breuvage bien chaud devient noir.

Jacqueline-Siranouche Markarian
sources :
-http://100years100facts.com/…/first-european-coffee-shops-…
-http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article
/ahess_0395-2649_1951_num_6_1_1900
-http://www.miscellanees.com/c/cafe01.htm

2 commentaires:

  1. Une histoire qui me plaît beaucoup, j'adore le café, surtout l'italien !
    Belle semaine à toi, Dzovinar, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne semaine charmante amie pas si lointaine que ça ! Je t'embrasse !

      Supprimer

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar