vendredi 6 février 2015

KODJOYAN Hagop 1883-1959


Dans ses premières oeuvres picturales ("Rue à Tabriz", "Restaurant à Tabriz"), Kodjoyan avec humour représenta son Orient, quelque peu stylisé, pittoresque et exotique.
Après 1820, c'est l'enthousiasme de la renaissance de son pays qui l'emporte. Sur ses toiles et sur ses feuilles graphiques il cherche à unir le passé et le présent. On lui doit un grand nombre d'illustrations de livres qui nous prouvent la haute maîtrise atteinte dans ce domaine des arts.

Issu d'une famille d'orfèvres, il étudia à l'académie des Beaux-Arts de Munich. Cependant son école principale fut la miniature arménienne qu'il aimait et connaissait dans tous ses détails.

L'oeuvre "David de Sassoun", très originale de par sa conception, nous représente le héros de l'épopée arménienne suivi de quelques épisodes de sa vie. L'expressivité du dessin et l'imagination déployée dans ce chef-d'oeuvre en font une page dont l'esprit est très proche des oeuvres épistolaires anciennes. D'autres travaux furent réalisés dans cet esprit et parmi eux "Héraut arménien" et les illustrations pour le conte populaire "Le rossignol aux mille voix".

Dans ses paysages peints dans une gamme gris foncé, Kodjoyan introduit des éléments originaux qui engendrent une certaine atmosphère historique.

Héraut arménien (1921)
David de Sassoun (1922)
Le mont Aragats vu d'Erevan au début du printemps (1923)

Source : Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée
(France)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar