vendredi 1 mai 2015

Éditorial du 30 avril 2015 - Harut Sassounian - Actions en justice plutôt que la reconnaissance du génocide

Harout Sassounian


Les Arméniens devraient à présent poursuivre des actions  en justice plutôt que la reconnaissance du génocide

Harut Sassounian 
The California Courier 

Éditorial du 30 avril 2015 
www.TheCaliforniaCourier.com

Les Arméniens ont vécu des jours inoubliables la semaine dernière, à l’occasion des commémorations du centenaire du génocide des Arméniens. À bien des égards, le « tsunami » tant redouté par les négationnistes turcs est devenu une réalité ! Tandis que les Arméniens partout dans le monde étaient occupés par l’organisation des événements commémoratifs ces dernières années, leurs efforts ont été amplifiés par des développements inattendus, y compris la réaction et la rhétorique irrationnelles du président turc Erdogan.

L’année a débuté par la manœuvre puérile d’Erdogan, consistant à déplacer la date du centenaire de la bataille de Gallipoli au 24 avril, afin de saper les célébrations prévues pour le centenaire du génocide des Arméniens. Les médias internationaux ont rapidement dévoilé la manigance du président turc, faisant ainsi une grande publicité pour l’anniversaire du génocide.

Début avril, la visite des Kardishian en Arménie a généré des milliers d’articles, de reportages télévisés et des millions de messages sur les médias sociaux. Quelques jours plus tard, le pape François a créé son propre « tsunami » en prononçant des paroles courageuses sur le génocide des Arméniens. Une fois de plus, Erdogan a aggravé la situation de la Turquie en insultant non seulement le pape, mais également plus d’un milliard de catholiques et l’Argentine, pays natal du pontife. Peu de temps après, le Parlement européen a adopté une résolution sur le génocide des Arméniens, déclenchant un autre emballement médiatique sur le sujet.

Être en Arménie le 24 avril pour la première fois, et à l’occasion du centenaire du génocide, a été une expérience profondément bouleversante. Le gouvernement arménien a accompli un travail remarquable, invitant 1000 dignitaires de 60 pays, y compris des chercheurs renommés, des experts juridiques, des responsables politiques, des députés de 30 pays et des survivants d’autres génocides. Les 22 et 23 avril, ces distingués invités ont participé à un forum mondial « Contre le crime de génocide », lors duquel j’ai fait une brève allocution, fustigeant le président Obama qui n’a pas tenu sa promesse d’utiliser le terme de génocide arménien. J’ai expliqué que contrairement à une opinion erronée largement répandue, les États-Unis ont reconnu le génocide des Arméniens à plusieurs reprises.

Le 23 avril, les six partis politiques représentés au Parlement autrichien ont fait une déclaration conjointe reconnaissant le génocide des Arméniens. Comme on pouvait s’y attendre, la Turquie a réagi de façon excessive en rappelant son ambassadeur de Vienne. C’est le deuxième ambassadeur turc rappelé à Ankara ce mois-ci. Étant donné que le nombre de pays reconnaissant le génocide des Arméniens augmente, la Turquie aura bientôt moins de diplomates, s’isolant elle-même du reste du monde !

Le 23 avril également, le président allemand Joachim Gauck a fait un discours fort lors d’une cérémonie commémorative à Berlin, reconnaissant non seulement le génocide des Arméniens, mais également la complicité de l’Allemagne dans la campagne génocidaire de l’Empire ottoman. Malgré les pressions intenses exercées par les dirigeants turcs, il est probable que le Bundestag allemand adopte sous peu une résolution formulée en des termes similaires, qui devrait envoyer des ondes de choc dans les 1000 pièces du palais récemment construit du président Erdogan, puisque l’Allemagne était l’alliée de la Turquie en 1915 et qu’elle continue à entretenir des relations étroites avec elle jusqu’à aujourd’hui !

Le 23 avril au soir, le catholicos de tous les Arméniens, Karekin II et le catholicos de la Grande Maison de Cilicie, Aram I, ont tous deux présidé un rite historique de canonisation à Etchmiadzine, reconnaissant ainsi les victimes du génocide des Arméniens comme saints. Après ce rituel émouvant, partout dans le monde à exactement 19h15 ou 7h15, les cloches des églises se sont mises à sonner 100 fois. Plus tard dans la soirée, le groupe System of a Down a fait un concert gratuit sur la Place de la République à Erevan. Les milliers de jeunes qui y assistaient ont été fortement galvanisés, malgré une pluie diluvienne. Le concert a été diffusé en direct, transmettant ainsi le message du groupe sur le génocide à des millions de personnes dans le monde. 

Le 24 avril, une célébration mémorable a eu lieu à Tsitsernakabert, le Mémorial du Génocide arménien à Erevan, à laquelle participaient des centaines de chefs religieux, des ambassadeurs, des officiels et les présidents de la Russie, de la France, de Chypre et de la Serbie. Alors que les présidents de deux super puissances se sont rendus à Erevan le 24 avril, la Turquie a été incapable d’attirer à Gallipoli des chefs d’État du même calibre, malgré ses efforts considérables. Il était tout à fait approprié qu’en cette occasion solennelle les invités de marque aient passé plusieurs heures blottis sous des couvertures comme des réfugiés, par une température glaciale, abrités de la pluie sous une vaste tente, au Mémorial du Génocide.

L’un des plus stupéfiants développements de la semaine dernière fut la déclaration du Premier ministre Davutoglu disant que « les déportations arméniennes étaient un crime contre l’humanité » -- ce qui, en vertu du droit international, équivaut à reconnaître le génocide des Arméniens. Personne ne devrait donc être surpris si Erdogan renvoie Davutoglu après les élections parlementaires de juin.

Le centenaire étant à présent derrière nous, il est grand temps que les Arméniens tournent la page de la reconnaissance du génocide et commencent à faire valoir systématiquement leurs droits et revendications vis-à-vis de la Turquie, devant des instances internationales, régionales et locales.

©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 30 avril 2015 – www.collectifvan.org



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar