dimanche 26 juillet 2015

Sans compromis - N. Lygeros


Sans compromis
N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

Quand tu te bats pour ton honneur, ton avenir et ton pays, tu ne crains pas les obstacles ni les difficultés, parce que tu sais que ta lutte est juste et tu n’empiètes sur personne avec ton oeuvre, au contraire, tu continues impétueux et droit, prêt à te battre encore plus fort. Et si certains t’ont blessé tu les laisses, derrière toi, coincés par ton front, parce que constamment tu avances vers le soleil de la justice. Tu n’as pas peur la nuit, parce que tu vois les étoiles. Tu n’as peur du croissant car il se termine. Ton parcours n'a pas changé depuis le début de la Révolution Nationale, parce que ton but n’a pas changé et tu n’as que cela en tête sans aucun compromis, puisque tu as commencé le compte à rebours pour la libération. Alors, quand viennent des raïas pour t’en empêcher, tant pis pour eux, parce que tu les désarmes avec ta pensée et ton regard qu’ils ne peuvent pas supporter parce qu’ils sont nés à genoux et la tête baissée. Voilà pourquoi personne ne peut te retenir quand tu commences la lutte. Voilà pourquoi personne ne se tient longtemps debout en face de toi, parce qu'il connaît le feu et la hache, car il a appris la stratégie que tu suis ici depuis des siècles, et qu'il sait que tu ne vas jamais en arrière.

http://dzovinar.blogspot.fr/p/la-page-de-nikos-lygeros-2.html

4 commentaires:

  1. Bonjour. Vos œuvres est élégant.
    Salutations en provenance du Japon. ruma

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ruma ! Je vous remercie beaucoup de votre intérêt pour ce blog ! Et je suis très heureuse d'avoir un (ou une ?) ami(e) au Japon ! Belle journée !

      Supprimer
  2. Un beau texte, bien à propos, par les temps qui courrent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'a de cesse d'encourager les siens - Nikos Lygeros accomplit un travail considérable en Grèce, en intervenant sur tout ce qui peut aider son pays, à travers ses conférences.
      Bonne semaine chère amie.

      Supprimer

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar