jeudi 24 septembre 2015

"L'oeillet, au Christ" et autres poèmes - Nikos Lygeros


La Madone à l'œillet, Léonardo da Vinci
L'œillet, au Christ

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

L'œillet, au Christ
donné par la Vierge,
n’était pas seulement
la préparation
mais la vérité
de l’avenir
qui connaît
l'épitaphe
avant la crucifixion
et avant la résurrection
alors fais attention
aux mouvements
que tu pensais
être seulement
des détails
alors qu’ils sont
des signes
et des stigmates
du passé
pour l'histoire.

*****
Dans la menuiserie

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras


- Laisse le bois, s'il te plaît.
- Pourquoi Mère?
- Je veux te parler ...
- Dis-moi.
- Je voulais te donner cet oeillet.
- Merci, Mère.
- C’est à propos de ...
- Je sais ...
- Je veux dire seulement ...
- Dis-le...
- Je pensais à te dire que je sais.
- Je le vois.
- Mais je voulais ...
- Nous sommes ensemble.
- Toi toujours.
- Tu as raison.
- Seulement je serai là moi aussi.
- Même après tu veux dire?
- Oui, même alors, pour ne pas perdre la fleur qu’ils ont coupée.

*****
Comme le plus est nécessaire

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

- Mais cela est en plus ...
- Si tu savais comme le plus est nécessaire...
- Que veux-tu dire, mon fils.
- Sans le plus il n’existe pas de dépassement.
- Dépassement pour quelle raison?
- Pour la préparation du sacrifice.
- S'il te plaît ne dis pas sacrifice.
- Pour la mission alors.
- Oui, la mission.
- Bien.
- Pourquoi?
- Tout ce qu’ils font suffit.
- Pendant que tu fais ce qu’ils ne t’ont pas demandé.
- Les hommes qui souffrent ...
- Ils ne demandent rien, tu as raison.
- Alors, il faut que j’écoute le silence.
- Comme tu écoutes aussi le mien.
- Oui, mère.
- Donc, tu sais.
- Que tu ne me demanderas rien pour moi.
- Mais je reviendrai aussi pour toi.

*****

N'oublie pas

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras


- N’oublie pas ...
- Qu'est-ce que je ne dois pas oublier, mon fils?
- Que c’est juste le début.
- Tout cela.
- Oui tout cela n’est que le début.
- Après tant d'actions?
- Une est l’oeuvre.
- Une?
- De la nécessité pour l'humanité.
- Quelle nécessité?
- De la vérité.
- Et de l'amour?
- La vérité apporte l'amour.
- Et toi qui les aimes ...
- C’est la vérité.
- Je ne l'oublie pas.
- Alors prépare-toi.
- A quoi, mon enfant?
- A la suite.
- Et après?
- A nouveau ici.

*****
Le vrai corps

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

Le vrai corps
qui est né
grâce à la Vierge
qui a souffert
sur la croix
pour les hommes
et a versé
son sang
c’est ce que nous voulons
voir 
à l’heure
de la mort
à cause de la valeur
et pour cela
Seigneur
nous sommes
toujours
avec toi
comme tes fidèles

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar