mardi 6 octobre 2015

Autres poèmes - Nikos Lygeros

A te, o cara !
N. Lygeros


A te, o cara !
Nous l’avons écouté
à travers l’espace
en même temps
comme une union
qui transcende 
les frontières
car elle ne connaît
les obstacles
des sociétés
puisqu’elle appartient
uniquement
à l’Humanité
sans compromis
juste par amour 
des hommes
car nous savons 
combien ils souffrent
si nous ne sommes
toujours ensemble
pour défendre
la beauté
via la vérité
des actes 
de l’œuvre.


*****
Sur la partition
N. Lygeros


Sur la partition
la beauté de la voix
s’inscrit toute seule 
comme des notes
pour accompagner
en mesure
la justesse 
du trait de lumière
qui dépasse
l’essence de l’être
via le chant
qui transporte
des sentiments
si libres
et si humains
qu’aucune barbarie
ne peut vaincre,
car elle tire
sa force 
de l’Humanité
pour traverser 
les siècles
et toucher 
les hommes
par sa grâce
sans limites
puisque le don
s’offre.

*****
Au-delà des questions
N. Lygeros

Au-delà des questions
pense que ta vie
est faite de réponses
qui appartiennent
à l’avenir
ainsi tout n’est pas
disponible
sur le champ
il est donc
nécessaire
de penser
à l’architecture
du passé
pour écrire
la mémoire
du futur
sans oublier
les bifurcations
et les ramifications
de l’univers
pour transcrire
les codes
qui traversent
le temps
pour aider 
les suivants
qui sont 
les prochains.

*****
Les enfants surdoués
N. Lygeros

Les enfants surdoués
ne recherchent pas
seulement le pourquoi
mais aussi le comment
afin de traverser
l’histoire du futur
en transcendant 
le présent
qui n’est 
qu’interface
infinitésimale
sans apport
pour l’imagination
qui touche
les branches
de l’univers
afin de découvrir 
l’espace
et le temps
qui sont
simplement
inaccessibles
à une démarche 
simpliste
qu’impose 
la société.

*****

Il est difficile
N. Lygeros

Il est difficile
de répondre
simplement
à des questions
difficiles
qu’il est facile
de poser
aussi pense
à l’enfant
surdoué
avant de répondre
sans réfléchir
car tu le blesses
puisqu’il attend
une correspondance
que tu te dois
de donner
pour créer
un mouvement
dans l’enchevêtrement
du réseau
des ramifications
de l’avenir
de l’univers
qui engendre
à partir 
du passé

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar