mardi 27 octobre 2015

Poèmes - Nikos Lygeros


Châteaux mythiques

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

Tu peux voir
des châteaux mythiques
aussi en Espagne
pour comprendre
que la reconquête
n'a pas été facile
et il fallait que lui précède
une structure de résistance
pour que tiennent 
les fondations
de la foi
quand pendant des siècles
l’occupation
n’a jamais arrêté
le martyre
pour détruire
toutes les traces
mais en vain.

*****
Chaque château

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

Chaque château
a sa beauté
parce qu’il constitue
la trace du temps
dans l’histoire
de l’Humanité
et qu’il a gardé
en lui
les livres
que d’autres
voulaient
brûler
alors qu’ils devaient 
vivre
et être sauvés
comme des innocents
du passé
qui enseignent.

*****
Même si les hommes***

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

Même si les hommes
sont loin de toi
cela ne signifie pas
qu’ils n’ont pas d'humanité
seulement si tu ne le sais pas
tu penses que cela n’a 
aucun rapport
et que le monde entier
se trouve
là où tu es uniquement
tandis que l'Humanité
est ailleurs
et pas seulement
dans une société
que tu n’as pas choisie
pour exister
mais avec l’oeuvre
tu vas découvrir
la vérité.

*****
Le cadre est simple

N. Lygeros

Le cadre est simple
si tu comprends
l’essentiel
avant le champ
grâce à la stratégie
qui transforme
une situation
en une autre
car elle préserve
certaines propriétés
nécessaires
pour l’avenir
de l’histoire
aussi prépare-toi
à la chronostratégie
si tu désires 
réellement
participer au combat
et demeurer
vivant après.

*****

Si tu n'es pas capable

N. Lygeros


Si tu n’es pas capable
de passer outre
les lignes de démarcation
comment comptes-tu
nous prouver
que tu pourras 
transcender tes limites
pour combattre
la barbarie
au moment où
cela sera nécessaire
pour sauver
des innocents
que tu ne connais pas
car si tu es Juste
tu n’as pas besoin
de le savoir
pour les aider
à lutter
contre l’envahisseur.

*****
Le respect

N. Lygeros


Le respect
que provoque
un roi
même mort
ne provient pas 
de son rang
mais de sa capacité
à analyser
le monde
pour aider
les siens
grâce aux actes 
et non aux mots
car ceux-là
ne suffisent pas
à changer
le monde
pour sauver
les plus démunis
du malheur.

*****
Attaque à distance. (avec K. Katsios)

N. Lygeros

Au-dessus des îles
tu peux apercevoir
qu’elles fonctionnent
comme des fortifications
en pleine mer
grâce à leur structure
aussi ne les prends pas
pour des faiblesses
mais tente plutôt
d’imaginer au contraire
que c’est grâce à elles
que nous sommes libres
malgré les invasions
et les occupations
des ennemis
car au final
nous avons réussi
à reprendre le dessus
grâce à l’esprit 
de résistance
de ces solitaires.

*****



La puissance du bleu***

N. Lygeros


La puissance du bleu
tu peux la voir en mer
lorsque tu voles
comme les oiseaux
pour contempler
le paysage des vagues
et découvrir
la dynamique
des courants marins
qui ne cessent
de transformer
la terre ancestrale
et ses contours
pour créer
les magnifiques côtes
qui se dessinent
grâce à l’œuvre
artistique
de la couleur
qui ne dénature pas
les autres.

*****

La vision des capucines**

N. Lygeros

La vision des capucines
nous enchante
en plein automne
car leurs couleurs
ne s’assombrissent pas
malgré le temps
et ne cessent
de nous rappeler
la beauté
de la nature
toujours indépendante 
des mouvements 
de la foule
car elle poursuit
toujours
le chemin
de la vérité
grâce à des hommes
et des femmes
qui admirent
le temps
d’une découverte
même si elle est
éphémère
car ils n’oublient pas.

*****
Le retour des cyclamens**

N. Lygeros


Le retour des cyclamens
montre habilement 
que la résurrection
est possible
pour ceux qui voient
et qui luttent
pour sauver
le monde
ainsi ils retrouvent
les orchidées
éternelles
mais aussi
les immortelles
à côté 
des tableaux
du désert
qui souffrent
dans le temps 
comme pour rappeler
aux hommes
l'autre table
d'antan
en face
du plateau de cuivre
et du tapis.

*****

Le tableau du désert**

N. Lygeros


Le tableau du désert
est un hommage
à la chaleur
du sirocco
qui a marqué 
notre histoire
mais aussi
un retour 
aux sources
comme l’homme
de l’oasis
qui retrouve
sa terre
grâce à l’eau
qui fait
vivre 
l’humanité
tel un phare
dans la nuit
un soleil 
dans les nuages
que tu devines 
sans voir
mais qui
te nourrit.

*****
La fée sur la feuille

N. Lygeros


La fée sur la feuille
se fait verte
comme l’absinthe
de Vincent
Van Gogh
et déjà 
tu imagines
le sucre
en train 
de fondre
en ne laissant
comme trace
que son essence
dans le verre
où elle apparaîtrait
à nouveau
juste pour 
t’initier
au plaisir
d’un savoir 
ancestral
que d’autres
ont oublié.

*****
Tu es là ? **

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras


- Tu es là ?
- Toujours.
- Je sais.
- Alors?
- Pour que tu saches.
- Quoi?
- Que je pense à toi
- Je le sais!
- Et pourtant ...
- Quoi?
- Je me demande.
- Parfois.
- Lorsque je ne demande rien.
- Et que je n'écoute pas.
- Ma voix ...
- La trace.
- De l’existence?
- De la vie.
- Que nous partageons ...
- Que nous distribuons ...
- Avec les autres.
- Pas seulement.
- Avec les autres autres.
- Et avec nous.

*****
La nécessité

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras


La nécessité
est au-delà
des cadeaux
parce qu’il ne peut en être
autrement
sinon
elle ne pourrait 
les recevoir
ni en faire
à cause de la limitation
mais dans ce cas
comment aider
l’Humanité
alors que celle-ci
ne sait que
demander
des cadeaux
et des miracles
de ceux
qui la servent
depuis mille
ans
où qu’ils soient
puisqu’il sont nés
pour cela.

*****
La force du soleil

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras


La force du soleil
brûle les ombres
de la misère
de la société
car celles-ci
ne peuvent supporter
la vérité
et parce qu’elle
ne craint pas
le croissant
et suit
inéluctablement
le cours
de l’hellénisme
au cours du Temps
pour aider
à l’évolution
de l’Humanité
avec la protection
qu’elle procure
aux hommes
qui veulent
vivre
libres.

*****



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar