mardi 10 novembre 2015

La résistance des Pontiques - Nikos Lygeros


La résistance des Pontiques

N. Lygeros

Traduit du Grec par A.-M. Bras


Lorsque tu entends l'inacceptable, il ne suffit pas de réagir tu dois résister. Car la réaction est juste la réponse à l'action et ne constitue pas une initiative. Alors que la résistance pour une injustice concrète est bien sur ce qu’il faut. Cette question de l'existence du génocide comme elle peut être présentée diplomatiquement, reste un déni. Et ce déni est non seulement anticonstitutionnel, mais aussi pourrait être condamné en raison de la nouvelle législation en Grèce, qui n’accepte plus la question de la reconnaissance du génocide, qui concerne le génocide des Juifs, des Arméniens et des Grecs du Pont. Bien sûr, si nous laissions passer ces déclarations inhumaines, considérant qu’il s’agit juste d’opinions personnelles, à la fin de la journée, le concept de génocide serait rétrogradé en ce qui concerne les Pontiques, ce qui signifie dans la pratique qu’il n’appartiendrait plus aux dénis qui sont pénalisés. Ceci est le véritable danger que peu ont identifié. Ce n’est pas une question d'existence historique, parce que personne ne peut remettre en cause les faits historiques , mais purement juridique. Car pour un événement qui ne se caractérise plus comme un génocide, ne peut plus provoquer de pénalités pour son auteur. Et ce n’est pas une coïncidence que ces déclarations inacceptables aient été prises en charge par le régime turc, qui comme nous le savons bien n'a jamais reconnu aucun des trois génocide qu’il a commis. De plus ce n’est pas par hasard qu'une personne ait même tenté en vain en raison de la résistance du peuple grec de changer le livre d'histoire, en y incorporant 88 erreurs historiques. L'ensemble du cadre est clair pour toutes les organisations pontiques, il s’agit une violation systématique de leurs droits et si elles ne sont pas en mesure de résister à l'inacceptable ce n’est pas la peine de porter le costume traditionnel des combattants. Le génocide des Grecs du Pont n’est pas une représentation mais une plaie de l'humanité. Et notre résistance est aussi un exemple pour les autres nations.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar