vendredi 20 novembre 2015

Le Président de la France et le Roi du Maroc - Nous sommes vivants - Allons enfants - otages au Mali -

Le Président de la France et le Roi du Maroc


N. Lygeros


Une semaine après les attentats à Paris et après la nécessité de l’assaut mené contre la cellule terroriste où se trouvait le commanditaire, la rencontre à Paris et même la réception à l’Elysée, du Roi du Maroc par le Président de la France est hautement symbolique. Il ne s’agit plus d’une simple rencontre qui va dans le sens d’une réconciliation entre les deux pays mais bien de la réalisation dans les faits au sommet de ces états de la coalition franco-marocaine pour combattre le terrorisme. Ce n’est pas la première fois que se rencontrent les deux hommes mais cette fois, les choses sont différentes car elles comportent un message fort. La France et le Maroc se retrouvent après les attentats comme pour montrer que rien ne peut entamer leur amitié et même que celle-ci est renforcée dans les moments difficiles que traverse la capitale. D’ailleurs la volonté de se rencontrer dans Paris, victime des attentats, ne trompe personne. Il s’agit là d’un message clair adressé aux terroristes à savoir que le Maroc se positionne avec les amis de la liberté et de la démocratie. Cet acte montre aussi que la religion n’est pas une frontière pour des hommes qui sont de la justice et qui cherchent à protéger les innocents des attaques de la barbarie. Le Président de la France et le Roi du Maroc se rencontrent pour discuter spécifiquement du problème du terrorisme. Ceci fait suite à l’entraide policière qui s’est effectuée dans le cadre des investigations de la police qui ont permis la préparation de l’assaut. Elle concrétise donc une coalition de fait, par la symbolique des chefs d’Etat. Elle ne représente donc pas un événement exceptionnel dans le sens où il est dans la continuité d’une relation interétatique qui est en train de devenir peu à peu un lien d’amitié. Cela prouve aussi que nous avons les mêmes valeurs en termes de liberté, d’égalité et de fraternité. Tel est le message de la rencontre.


*****
Nous sommes vivants

N. Lygeros

Nous sommes vivants
car nous savons
résister à la mort
surtout si celle-ci
est donnée
par la barbarie
car nous aimons
bien trop la liberté
pour abandonner
le combat
et nous agenouiller
face à l’intolérable
puisque nous ne l’avons
jamais fait
même dans les pires
des situations
de notre Histoire.

*****
Allons enfants

N. Lygeros

Allons enfants
nous ne sommes pas
tous morts
et nous devons
tous lutter
contre la barbarie
même dans Paris
car nous avons
perdu du temps
en Orient
aussi ressaisissons-nous
et marchons
tous ensemble
sous la bannière
de la liberté
qui n’a pas peur
de l'oppression
car elle finit
toujours
par vaincre.

*****
Les otages au Mali

N. Lygeros

Les otages au Mali
sont aussi des victimes
de la barbarie
qui tente de s’emparer
de tout espace
de liberté
en terrorisant
les innocents
car elle est incapable
de s’en prendre
à une structure
puisqu’elle craint
de ne pas être
à la hauteur
pour résister
à la contre-attaque.

*****
Courage Bamako

N. Lygeros

Courage Bamako
les secours arrivent
il faut tenir le coup
ne pas laisser tomber
car nous sommes là
avec vous
contre la barbarie
des extrémistes
car nous voulons
la liberté
et non une religion
de la mort
qui ne respecte
plus rien
dans sa quête
d’absolu
si ce n’est
le néant.

*****






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar