dimanche 6 décembre 2015

Quand l'automne - poème



Quand l'automne frappe à ta porte
vite, il faut ouvrir pour
sans perdre un instant découvrir
les mille beautés qu'il apporte.

Dehors ce sont les arbres 
que de sa palette exquise
il pare de nuances cuivrées ;
il offre au promeneur
épris de sérénité
de profonds tapis de feuilles
fraîchement tombées.

Pour entendre leur gai craquement
les enfants joyeux les foulent, à perdre haleine
avant de les ramasser par poignées...
Ils choisiront les plus belles
 pour en garnir les pages du cahier d'écolier
qu'ils ont noircies de leçons qu'il faut illustrer...

Et je songe aux automnes passés
lorsque dans l'air se répandait,
s'élevant du poêle - 
rituel automnal auquel jamais grand-père ne manquait -  
le parfum si doux des marrons grillés
 indissociablement mêlé à mes chers souvenirs.

Dzovinar






2 commentaires:

  1. les souvenirs des automne d'enfants ...on se trouve avec les châtaignes grillées !
    Je souhaite un grand succès à Natacha pour son concert je penserai bien à elle (je n'habite pas à Paris)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton soutien Josette - J'espère que beaucoup d'amis viendront assister au concert de Natacha - Bonne semaine et bises

      Supprimer

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar