vendredi 5 février 2016

Dans le désert - Comme une rose des sables - Un peuple en otage - N. Lygeros



Dans le désert
N. Lygeros


Dans le désert
nous luttions 
pour notre liberté
car notre avenir
dépendait uniquement
de notre capacité
à affronter un ennemi
qui considérait
que tout lui appartenait
comme si il était
le successeur légitime
d’une autre barbarie
qui avait transformé
toute la région 
en possession ottomane
pour contrôler 
le pourtour méditerranéen
afin de conquérir
la pensée européenne
seulement celle-ci
avait fermé la porte
et le sublime
se délivra.

*****
Comme une rose des sables
N. Lygeros


Comme une rose des sables
cette femme sahraouie
se tenait debout
dans le désert
pour lutter dans un camp
complètement enclavé,
car elle savait
que de cette manière
elle donnait l’exemple
même aux hommes
qui n’auraient pas osé
résister à l’oppresseur
qui exploitait tant
les siens
sans aucune pitié
pour parvenir à ses fins
seulement c’était sans compter
sur l’endurance de son peuple
qui aimait la mer et le sable
depuis des siècles
et qui ne craignait pas
les barbes rousses.

*****
Un peuple en otage
N. Lygeros


Un peuple en otage
attendait dans le désert
sa libération
de l’oppresseur vert
car il revendiquait
plus que tout
son essence vitale
qui n’avait rien à voir
avec les volontés
d’un pouvoir totalitaire
qui se gardait bien
de distribuer
ses richesses naturelles
de peur d’être exclu
aussi chacun de nos actes
devait se mesurer
à la terreur d’un système
qui ne respectait 
aucunement les hommes
puisqu’il les voyait
tous étrangers 
à son pouvoir.

*****

Pages antérieures (1 - 2 ) textes et poèmes
 Autres ( 3 )  poèmes : mes choix 
et suivante (4) textes et poèmes

(1)    http://dzovinar.blogspot.fr/p/blog-page.html



2 commentaires:

  1. Bonjour Dzovinar, que j'aime la poésie de ce pastel !

    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Yanis ! Venant de toi, cette appréciation me touche plus encore !

      J'espère que l'année s'annonce sous d'heureux auspices cher ami ? Je le souhaite de grand coeur ! Bises

      Supprimer

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar