vendredi 18 mars 2016

L'amour pour le général - Kalash - Un univers clos - Chez les kalash - N. Lygeros

L'amour pour le général

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

L’amour pour le général
est nécessaire
à l'armée
et signifie
pratiquement
que son esprit 
est disponible 
pour celui qu’elle aime
sans restrictions
de telle sorte 
qu’à l’heure
de la nécessité
et du combat
elle sera
avec lui,
sans craintes
contre l'ennemi
parce qu'elle sait
que le sien
est juste,
qu'il n’est pas question
que nous les abandonnions, 
et qu’elle continuera
la lutte
jusqu’à la victoire
pour le peuple
de Byzance

*****

Kalasha women.jpg

Kalash

N. Lygeros

Kalash
cité interdite,
Kafiristan
tribu païenne
résistante
à l’islamisation
forcée
sans
disparaître
pour autant
car les villages
sont toujours
debout
comme une coiffe
qui ne quitte
les cheveux
d’une femme
grâce 
aux coquillages blancs
aux bijoux cuivrés
et aux clochettes
qui emportent 
la musique
sur leur passage.

*****

Un univers clos

N. Lygeros

Un univers clos
fermé, isolé
que celui 
des Kalash
qui grâce 
à la tradition
multiséculaire
de Rambur
continue
à exister
malgré
les interdictions
et les difficultés
peut-être même
en raison
de celles-ci
puisqu’elles sont
sa protection
face aux invasions
voilà pourquoi
même les maisons
sont accrochées
à la roche
comme des escaliers
qui surplombent
l’épaisse forêt.

*****
Chez les kalash

N. Lygeros

Chez les kalash
pas de verbe
avoir
dans la langue
pas de chemin
sur la montagne
car la propriété
n’a aucun sens
car la nature
est chemin
pour qui
l’emprunte
sans s’arrêter
sur les obstacles
de la vie
puisqu’il est 
toujours capable
de les dépasser
de les transcender
grâce
à son intelligence
du terrain
et de la complicité
de l’humain
avec la forêt
et les montagnes
les plus hautes.

*****

Note : Infos sur le Kafiristan (ou Nouristan)
province de l'Afghanistan

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nouristan

et aussi pour ceux qui aiment la petite histoire :

http://dahu-libere.fr/2015/09/11/kafiristan-vous-connaissez/#comments

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar