vendredi 25 mars 2016

Le tourisme meurt et la promotion de la richesse minérale attend - L'amour de l'île

Le tourisme meurt et la promotion de la richesse minérale attend

E. Konofagos, N. Lygeros, A. Foskolos

Traduit du Grec par A.-M. Bras


Cela fait de nombreuses années que le monde politique de notre pays vit et se nourrit exclusivement de la richesse minérale de l'étranger. Parallèlement, nos gouvernements nous ont dit que l'industrie lourde de la Grèce est le tourisme, ce qui nous aiderait progressivement à sortir de la crise économique.
Avec la terreur aujourd'hui, nos politiciens ont découvert que les dynamitages des kamikazes fanatiques dans les aéroports européens sont monnaie courante et que le désespoir de l’émigration et du chômage multipliera le phénomène chez les nouveaux jeunes, d'autant plus que cela les conduit au Paradis et nous à l'enfer économique.
La Grèce est menée à une obsolescence économique, au moment où de nouvelles données scientifiques montrent de fait par des découvertes, l'existence – basée sur une nouvelle modélisation- de concentrations importantes de gaz naturel biogénique à Chypre et au sud de la Crète.
Ce nouveau modèle provient de la découverte du gisement Zorh seulement six mois avant juste aux limites de la ZEE de Chypre et quelques mois avant au moins 13 de ces cibles semblables à Chypre et dans le sud de la Crète (Fig.1).



Coulés dans l'apathie et sans aucun renversement, nous sommes tous condamnés à marcher dans la pauvreté et la misère quotidienne. Unissons-nous donc pour être enfin un état qui montre qu’il prévient les problèmes et qu’il croit en un avenir meilleur. Des lendemains meilleurs ne pourront jamais exister sans créer de nouvelles richesses locales, en particulier de la richesse minérale pour nous tous, ce qui permettra d'avoir enfin la sécurité, la liberté de penser et de l’optimisme pour un avenir meilleur.

*******
L'amour de l'île

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

L’amour de l’île
apparaît dans les regards
quand ceux-ci distinguent
l’humanité
qui vient
les embrasser
après qu’ils aient décidé
d’être ici
et même ensuite
car personne
ne voulait
voir les vols
qui détruisent
Amorgos
juste
parce que personne 
ne prenait garde
au sournois
de l’affaire
ainsi tous ensemble
ils ont approfondi
leurs relations
pour nouer
le lien
des hommes
qui crée
l’Humanité.

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar