samedi 7 mai 2016

Au-dessus des îles - En approche - Le nouveau coquillage - De la ville - Les côtes de blettes - N. Lygeros


Au-dessus des îles
N. Lygeros

Au-dessus des îles
tu peux contempler
la carte d’antan
que tu vois gravée
avec tant d’art
après des siècles
alors que tu sais 
que les maîtres
n’avaient pas 
accès à cette vision
et tu ne peux
t’empêcher d’y voir
la transcendance
d’une intelligence
qui a su dépasser
les frontières
du connu
pour concevoir
avec habileté
l’inconnu.

*****
En approche
N. Lygeros

En approche
de l’objectif
il est difficile
de ne pas admirer
la capacité
des hommes
à transcender
leurs limites
pour concevoir
l’impensable
car ils voyaient
au-delà
de l’horizon
du possible
afin de créer
la réalité
que d’autres
n’osaient pas
imaginer
dans le monde
des idées.

*****
Le nouveau coquillage
N. Lygeros

Le nouveau coquillage
avec son aspect
spiralo-conique
pris sa place
dans le salon
sur le bureau en bois
de la mémoire
pour accompagner
la suite d’antan
et aussi surprenant 
que cela fut
il nous sembla
après coup
qu’il avait
toujours été là
depuis le début
comme si le temps
lui avait dit
de revenir.

*****
De la ville
N. Lygeros

De la ville
de la lumière
à sa contrée
il n’y avait
qu’un vol
de nuit
comme si le temps
comprenait
qu’il était
nécessaire
de créer
un pont invisible
pour lier
via la vision
les extrémités
d’une supercorde
qui avait 
traversé
les époques.

*****
Les côtes de blettes
N. Lygeros

Les côtes de blettes
métamorphosées
en gratin
touchaient le plat
d’une manière
si étonnante
qu’il était possible
de voir
dans nos regards
le plaisir
de la confection
capable
de transcender
le plus simple
pour créer 
un plat
de la mémoire
de l’Humanité.

*****





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar