samedi 7 mai 2016

Notre Histoire, en quelques traits - par Samtilbian - Pascal Nicolaides - Yvi - Nemesis

Pourquoi les Arméniens, au long d'une Histoire de plusieurs millénaires, sont demeurés une "minorité"


Notre histoire, en quelques traits

*****

*L'Arménie a le gros handicap de se situer au carrefour de trois continents, exposée à toutes les invasions.
Autre handicap le pays n'a pas de débouché maritime.
Tigrane le Grand lui a donné un temps une puissance qui n'a pas perduré entre Rome et la Perse.

A la fin du 4ème siècle, Le Catholicos  Sahak et Mesrop Machtots conscients des menaces qui pesaient sur l'Arménie ont contribué à forger la conscience nationale, qui s'est manifestée avec Vardan Mamikonian.

Mais  exposée aux coups de boutoir de Byzance, des Perses, des arabes puis des turcs ; divisée par une féodalité incapable de constituer un pays centralisé fort et uni, nous avons assisté au dépeuplement du pays par déportation dans les Balkans, en Cilicie, en Perse ; exode en Ukraine et Pologne…..
Ce qui a favorisé l'infiltration des turcs , puis des kurdes.

Ainsi à part la brillante période de Léon II de Cilicie, nous sommes retombés dans la servitude, et son lot de déportation, d'exode, de massacres et d'islamisation.

Encore une fois nous étions voués à la disparition sans le réveil de la conscience nationale dont le moine Mekhitar en est la figure emblématique ; et que l’écrivain Ardzrouni exprimait en 1872 dans le journal Mechak «Hier nous étions une communauté religieuse, demain nous serons une nation».

Sans l’hécatombe du Génocide nous serions aujourd'hui non pas 7 à 9 millions, mais au moins aussi nombreux que les juifs.

Mais c'est dans l'adversité que nous renaissons.
Dans un discours à la Sorbonne Anatole France, déclarait :
« L’Arménie expire, mais elle renaîtra. Un peuple qui ne veut pas mourir ne meurt pas ».
Samtilbian

*Parce que nous nous assimilons facilement: on peut le voir tout au long de l'Histoire de l'Arménie- avec les différents conquérants, les différents exils, les différents peuples que nous avons côtoyés

...( prenons le cas des Arméniens de Pologne- polonisés depuis des siècles...)
Pascal Nicolaides

 *Oui, car ces émigrations jusqu'au XIXème siècle ont abouti essentiellement dans des pays européens donc chrétiens. Il n'y avait pas de clivage religieux pour empêcher cette assimilation (voir en parallèle l'assimilation des immigrés polonais, italiens, espagnols et portugais au XXème siècle).

Il y a une autre explication à la non "prolifération" de la population arménienne: elle se trouve dans la croissance démographique mondiale.

http://www.statistiques-mondiales.com/c … lation.htm

La population mondiale a doublé:
  - en 250 ans de 1550 à 1800
  - en 130 ans de 1800 à 1930

Or, c'est dans la deuxième moitié de cette période, qui voit  l'explosion de la croissance démographique, qu'a lieu le Génocide, en trois phases (1894-96, 1909 et 1915-1923)

Yvi

*Le facteur religieux est une des causes, il n'est pas la conséquence.

Posons-nous cette question : si les Arméniens avaient embrassé l'Islam + la langue turque au moment de la conquête, que serions-nous aujour'dhui ? La réponse : des azéris. Nous serions comme les azéris. Nous aurions une démographie de plusieurs dizaine de millions, et nous vivrions encore sur nos terres.

Mais à quel prix, car nous aurions perdu notre âme, l'essence même de ce que nous sommes : le Peuple Elu.

NOUS SOMMES LE VERITABLE PEUPLE ELU, CELUI QUI EST DESCENDU DE L'ARCHE ET QUI A REPEUPLE LA TERRE ! lol

Le terme "minorité" pour nous désigner est désormais totalement inadapté et erroné. Nous sommes devenus une minorité lorsque l'islam et surtout les turcs ont conquis NOTRE pays. Dans notre longue histoire, nous avons eu de nombreux royaumes et avons présidé à la destiné de tous les sujets de ces royaumes. Nous avons été les maîtres sur nos terres.

A partir du moment où une Arménie indépendante à revu le jour, nous avons cessé d'être une minorité.

Ps: La notion de minorité n'a rien à voir avec le nombre. Les kurdes ont toujours été une minorité, malgré leur nombre.
Nemesis


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar