mercredi 15 juin 2016

Les contes des frères Grimm


La petite gardeuse d'oies
(à Göttingen)

Blanche-neige, Hans et Gretel, La petite gardeuse d'oies,
Tom Pouce, Les musiciens de Brême,...
(contes de l'enfance et du foyer)
et tant d'autres, 
ces contes de Grimm
ont enchanté notre enfance.

Travailleurs acharnés,
 linguistes, philologues,
  collecteurs de contes de langue allemande
leurs auteurs, 
 ces frères inséparables
Jacob et Whilhelm,
s'exprimèrent 
dans de nombreuses légendes, 
Guillaume Tell, Tannhäuser, Lohengrin de Brabant...
(dont Richard Wagner s'inspira)
ainsi que dans la publication d'études mythologiques germaniques,
 d'anciennes légendes danoises, 
les runes, les chants héroïques allemands ...
Leur vie se partagea en différents lieux
dont Göttingen fut une étape.

Ils y vécurent lorsqu'ils furent sollicités
en tant que bibliothécaires
(bibliothèque créée en 1734 installée dans
l'enceinte de l'université) - devenue aujourd'hui
la plus importante bibliothèque universitaire
et scientifique d'Allemagne. 

Les traductions en langue française dont nous avons profité
sont le reflet d'une langue allemande dont les frères Grimm étaient
amoureux et qu'ils utilisèrent dans toute sa quintessence.

Ces contes reflétaient souvent l'évolution d'une bourgeoisie
 dans laquelle la femme allemande  se préoccupait davantage de ses enfants.

Il reste que ces contes et légendes, souvent cruels, peintures d'un
univers rude, sans pitié, portaient aussi l'espoir d'un bonheur
possible, qu'une seule baguette magique pouvait soudain offrir.

Dzovinar


Jacob et Whilhelm Grimm


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar