vendredi 6 janvier 2017

Le changement de phase africain - Notre monde - La créativité N. Lygeros


Le changement de phase africain
N. Lygeros

Après la réintégration du Maroc dans l’Union africaine, l’Afrique s’apprête à un changement de phase car l’activation de cette nouvelle donnée dans le réseau africain va permettre la création de nouvelles substructures traversantes, car le Maroc ne peut pas se contenter d’une vision locale du territoire. Il considère qu’il est nécessaire de déployer de nouvelles formes de synergies qui concernent l’Afrique de manière holistique. Cette façon de voir les choses est un plus par rapport à une vision multilocale où chacun tente seulement de contrôler un ensemble relativement petit d’états satellites sans volonté de concrétiser un réseau dont les arêtes dépassent l’espace clos du voisinage. Cela signifie, en d’autres termes, que la notion même de voisinage va changer. Ceci permettra aussi de dépasser les rapports de force qui se basent uniquement sur l’idée d’une temporalité locale. Aussi les oppositions géographiques vont s’enrichir d’une vision qui se base sur l’idée de relation internationale et plus seulement de voisinage. Car les rencontres de la délégation marocaine avec celles des autres pays qui touchent l’océan Indien ne sont que le début du processus d’enrichissement du réseau africain et ne constituent pas une finalité en soi. C’est dans ce sens que nous devons nous préparer à un changement de phase africain.

*****
Notre monde

N. Lygeros

Notre monde 
ne se réduit pas
à une région
ou à un pays. 
Il touche
l’ensemble de la Terre
car nous appartenons
à l’Humanité
et pas uniquement
à une société
recroquevillée 
sur elle-même
car elle se contente
de son autarcie
pour faire semblant
de vivre
alors qu’il s’agit
seulement
d’une existence
de survie
qui n’a pas d’avenir.

*****
La créativité

N. Lygeros

La créativité
ne peut pas
se contenter
d’un point de vue 
uniquement local
de notre univers
car il s’agit
de transformer
le monde
et pas seulement
une région
aussi va au-delà
de ce qui est considéré
comme une frontière
naturelle
de la conception
afin de provoquer
un impact sensible
à la polycyclicité
temporelle
en produisant 
une ramification.

*****

Pages antérieures (1 - 2 ) textes et poèmes (suite)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar