mardi 18 avril 2017

Le Roussillon brûlé - Dzovinar




Le Roussillon brûlé

Contraste surprenant 
qu'offre le Roussillon brûlé
lové entre bleu de la mer
 et verdoyantes montagnes. 
Sous le souffle ardent 
d'un soleil estival 
 une foule alanguie ,
tout au long de ses plages
esclaves obéissants et nus,  
 mendiants assoiffés de fraîcheur,  
 la cherchent vainement
 au sein des eaux trop tièdes de la mer. 
Jusqu'au coeur de la nuit 
se prolonge longtemps encore
l'étouffante chaleur
d'un accablant jour d'été.
Sais-tu, amoureux de la mer 
qu'à quelques tours de roues 
seulement, 
ceignant de pittoresques villages,
des sous-bois d'une exquise fraîcheur 
t'attendent au creux des montagnes 
des Pyrénées, 
t'offrant la quiétude d'un soleil assagi, 
où se mouvoir n'est plus une épreuve 
au contraire ! 
Voilà le séjour où parfois 
la brume matinale s'affiche 
en vaporeux lambeaux , 
 et dépose une fine rosée 
sur l'herbe des chemins ; 
puis quand midi s'annonce, 
un soleil plus vif réveille le paysage ; 
se perdre dans les sous-bois, 
rejoindre la rive d'un lac, 
deviennent d'efficaces parades 
pour fuir trop de chaleur ; 
et dès quatre heures, 
quand l'astre du jour disparaît 
derrière les sommets dentelés, 
les promeneurs, surgis de nulle part, 
flânent au long des rues du village, 
heureux de vivre 
dans un lieu si paisible, 
dont la beauté enchante le regard 
 et l'esprit !

Dzovinar


Pastel - Dzovinar

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar