samedi 27 mai 2017

L'humour - L'amour - N. Lygeros



L'Arménie sur la route de la soie



Carte schématique de la route de la soie

l' Arménie sur la route de la soie

LA ROUTE DE LA SOIE

Avec la dynastie des Han s'ouvre également la « route de la soie »…
1. Qu'est-ce que la « route de la soie » ?

• La « route de la soie » est en fait un ensemble de routes commerciales, terrestres et maritimes, qui relient la Chine à l'Occident. Il s'agit d'un des premiers exemples de grand commerce international de l'Histoire. Partant de Xian, en Chine, les itinéraires commerciaux passaient par l'Asie centrale et s'achevaient sur la Méditerranée, après un périple de plus de 7 000 km.
• La route de la soie fut ouverte au IIe siècle av. J.-C. par le général chinois Zhang Qian : les empereurs Han étaient en conflit avec les nomades Xiongnu et, pour lutter efficacement contre ces cavaliers redoutables (peut-être les ancêtres des terribles Huns), avaient besoin d'alliés et de chevaux. En poussant plus à l'ouest, vers les steppes d'Asie centrale, les Chinois se donnaient la possibilité d'acheter des chevaux, voire de se trouver des tribus alliées ou mercenaires. Pour cela, il fallait de l'argent : l'Empereur décida alors de faire commerce de la soie, matière précieuse monopole d'État, dont seule la Chine possédait le secret de fabrication.
• La route comportait plusieurs itinéraires possibles, tant terrestres que maritimes. Au nord, les routes terrestres furent bientôt protégées sur une partie du trajet par le prolongement de la Grande Muraille. Les convois étaient formés de caravanes de chameaux ou de dromadaires pouvant atteindre 500 personnes. Chaque animal pouvait transporter environ 140 kg de marchandises. Les pistes contournaient le grand désert du Taklamakan, puis rejoignaient la Perse via l'Asie centrale et poussaient ensuite à travers la Syrie vers la Méditerranée. Les marchands faisaient rarement la route en entier : les itinéraires étaient jalonnés de relais, installés dans des oasis-forteresses, pourvus de caravansérails qui servaient de lieu d'échange et de repos.

2. Une route d'échanges de toutes sortes

• Le long de ces routes s'échangeait la soie, produit à très haute valeur ajoutée pour un encombrement faible qui justifiait son lointain commerce. Les Grecs, puis les Romains appréciaient la soie venue de Chine dès le ive siècle : ils appelaient d'ailleurs la Chine le « pays des Sères » (les « soyeux »). La soie était fabriquée à partir des cocons des vers à soie, selon des techniques qui restèrent longtemps secrètes : l'exportation de vers à soie ou la transmission des secrets de fabrication étaient punies de mort par l'Empereur ! Les patriciens de Rome l'appréciaient et le philosophe Sénèque, défenseur de la vertu, pestait contre cette étoffe si fine que « le mari ne (connaissait) pas mieux qu'un étranger le corps de son épouse » ! La soie était d'un prix si élevé qu'elle pouvait servir de monnaie, à l'égal de l'or !
• Mais bien d'autres produits étaient échangés le long des routes de la soie : d'abord des chevaux de la vallée de Fergana, en Asie centrale, que les Han, qui les appelaient « chevaux célestes », achetèrent en si grand nombre que les peuples de la vallée stoppèrent les échanges. L'empire han força leur réouverture par la guerre. Mais les marchands échangeaient également porcelaine, ambre, lin, ivoire, épices, verre, corail, métaux précieux, etc.
• Les échanges ne furent pas seulement commerciaux. Par la route de la soie arrivèrent également les idées, les philosophies, les religions. C'est par elle qu'arrivèrent en Asie centrale et en Chine l'islam et le bouddhisme, qui marque encore ces régions à l'heure actuelle. C'est par elle que se diffusèrent les inventions chinoises (boussole, poudre à canon, papier, etc.). C'est elle qu'emprunta Marco Polo à la fin du XIIIe siècle pour explorer la Chine.
La route de la soie ne fut délaissée que progressivement, à partir du XVe siècle, avec la généralisation de la production de soie en dehors de Chine et l'ouverture par les Européens de la route maritime des épices.


Voir aussi :

Les Arméniens et la route de la soie :


vendredi 26 mai 2017

Le grand bleu - La préparation stratégique - Géographie commune - N. Lygeros



mardi 23 mai 2017

A propos du Parti Animaliste

           au centre :   Allain Bougrain-Dubourg  et  Franz-Olivier Giesbert



Animé par un désir de justice et de progrès, le Parti animaliste promeut une évolution de société qui prend en compte les intérêts des animaux et qui repense la relation entre les animaux et les humains.

Le Parti animaliste a pour objet :

    d’élaborer des perspectives et un programme prenant en considération les intérêts des animaux ;
    d’inclure dans les politiques publiques la prise en compte des intérêts des animaux ainsi que du respect de leurs ressources, de leurs territoires, de leurs habitats et de leurs mobilités ;
    de mobiliser la société et de prendre toute initiative d’action allant dans le sens de cette évolution ;
    de présenter ou de soutenir aux différentes élections des candidats portant les valeurs du parti ;
    de soumettre au débat public et aux scrutins électoraux ses propositions de modification des politiques publiques et de les promouvoir dans l’ensemble des institutions.

Les valeurs du Parti animaliste


Le Parti animaliste se reconnaît dans les valeurs et principes qu’il énonce dans sa Charte des valeurs.

*****

Echange sur un forum (NAM - Nouvelles d'Arménie Magazine)

 Réponse à un commentaire : 
Nous aimons tous nos animaux de compagnie car, en vivant avec eux, nous apprenons à les connaître et à les aimer. J'ignore si ce parti a des visées "de réussite personnelle" mais ce qui est certain, c'est que tous ceux qui s'investissent le font de façon totalement bénévole, avec un courage et une foi inébranlables, tant ce qu'ils ont découvert sur les traitements infligés aux animaux (abattoirs, laboratoires de recherche, élevages en batterie , cirques,  etc...) les a révoltés ! La pionnière dans ce domaine, est Brigitte Bardot qui a mis toute sa fortune personnelle au service de ce combat ! 

Tu vois, ce n'est pas récent - et peu à peu, grâce à sa notoriété, elle a obtenu certaines améliorations, a fait des émules - depuis des associations se sont créées qui ont elles aussi beaucoup fait pour la cause animale - c'est ainsi qu'est née l'idée de créer un Parti Animaliste pour pouvoir influer de meilleure façon, "d'en haut" sur les lois à instaurer  pour éradiquer la maltraitance animale, éduquer les enfants très tôt sur le respect dû à la nature et donc à tout ce qui vit - leur apprendre qu'aujourd'hui, on peut s'alimenter autrement et tout aussi bien, sinon mieux, avec les produits végétaux (c'est incroyable les plats délicieux qui sont élaborés, les vêtements, les chaussures, les manteaux etc sans utiliser l'animal !)  etc ... c'est de cette façon que peu à peu, une autre société s'organisera autour d'une prise en compte de l'espèce animale à qui nous devons protection aussi !

Le Cirque Bouglione, le plus grand cirque à l'heure actuelle, vient de faire savoir qu'il n'utilisera plus d'animaux pour ses spectacles ; seulement des artistes, à l'exemple du "Cirque du Soleil" - Une belle victoire !

Ma fille qui a un secteur "à couvrir", donne son temps, son argent,  son énergie (car elle doit travailler entre-temps pour gagner sa vie, mais elle essaie de gérer au mieux tout ça, car elle a un statut "d'indépendante") cumule démarches, distributions de tracts - car il faut informer, convaincre de la nécessité d'un Parti Animaliste  - c'est si  nouveau !

Et c'est le cas de tous ceux qui se sont investis dans d'autres secteurs en France, pour la réussite, le succès de  ce projet ! ILS CREENT  L'HISTOIRE  DU FUTUR ! Magnifique !

Je laisse la parole à ma fille (Isabelle-Achrène)

"CHRONIQUE DE CAMPAGNE: Aujourd'hui, validation définitive par la préfecture de ma candidature, la profession de foi, le bulletin de vote.

Difficile de respirer: Tracter, dans quelques jours, coller les affiches de campagne sur 90 panneaux dans 7 communes du Val-de- Marne avec sa voiture, son seau, sa colle et son balai, travailler à côté les reportages pour mes clients et pour votre chaîne WebTV: Larbradoc. Ouf!!!! 

Pour le temps à consacrer à mes enfants, et mes chiens?
On attendra après le 11 juin!

Oui, il faut s'investir pour changer les choses, oui c'est une grande, grande fatigue, un stress de chaque instant, souvent aussi une grande solitude lorsqu'on n'a que peu de personnes qui aident et qui partagent ce rêve autour de soi ! Mais J'ai espoir...je le veux tellement pour les animaux!

Et quand la fatigue me fait pleurer...je pense aux quelques 110 autres candidats du #PartiAnimaliste qui vivent la même chose, isolés dans leur département respectif! Je pense aux fondateurs du parti qui ont un boulot par dessus la tête, et lorsque j'apprends que l'on a euthanasié 176 pauvres singes vendredi,   la rage me redonne courage, m'aide à relever la tête et continuer coûte que coûte ."

ABRISS HOKIS !

La découverte - Chaque parole - L'erreur - Sache - Quand tu écris - Si tu es capable - Apprends les frontières - Dans le groupe - Nous avons toujours -



vendredi 19 mai 2017

Législatives : le Parti Animaliste présente 4 candidats en Val-de-Marne

Législatives : le Parti Animaliste présente 4 candidats en Val-de-Marne



Législatives : le Parti Animaliste présente 4 candidats en Val-de-Marne



Tout jeune parti, porté sur les fonds baptismaux il y a seulement 8 mois, le Parti Animaliste a tout de suite séduit Isabelle Yvos, 50 ans, réalisatrice - reporter d’images, qui organisait un tournage sur la création du mouvement.

Cette passionnée de la cause animale, qui a développé sa propre chaîne Youtube (Larbradoc) pour défendre son propos, a conscience des peu de chances du mouvement de rafler des sièges...

En savoir plus sur :

Le littoral - Les courbes - Tu ne connaissais pas - Puisque maintenant - Tu n'as pas recherché - N. Lygeros