CHAT ARMENIEN DU LAC DE VAN

Origine

Le lac de Van est un lac salé situé en Anatolie Est, à une altitude de 1720m. Il a une surface de 3740 km carrés et est entouré de hautes montagnes volcaniques. Les hivers y sont rudes et humides, les étés chauds et secs. Aussi le chat de Van domestiqué dans nos régions, s’adapte à tous les changements climatiques. En été, il est possible qu’il ressemble à un chat à poils courts, que seule sa queue trahit puisqu'elle reste habituellement à poils longs. Aujourd’hui il est encore possible de trouver le chat de Van dans la région de l'Arménie historique qui s’étend sur la Turquie, l’Iran, l’Iraq et l’ Arménie actuelle.



La Légende du chat de Van



 L'univers entier est inondé...Après le déluge, l'arche de Noé a erré toute une année sur les flots, avant de s'échouer sur l'Ararat, la plus haute montagne d'Arménie (de plus de 5000 m d'altitude). Les rats s'étaient tellement multipliés qu'ils étaient devenus un vrai fléau à bord. Noé avait demandé au lion d'intervenir pour régler le problème. Mais pour le roi des animaux, cette action était méprisable. Visiblement ennuyé, il se mit à bâiller.  A ce moment apparut un chat que Dieu avait fait sortir de la gueule du lion. Depuis lors, la population de rats devint plus limitée. Mais alors que le long voyage touchait à sa fin, Noé ouvrit un volet pour envoyer un pigeon en reconnaissance. Les chats le maltraitèrent et il toucha terre. Ils dégringolèrent de la montagne et s'arrêtèrent au pied de l'Ararat, le long de la rive du lac Van. Là, au beau milieu de l' Arménie Sainte, aux frontières de la Terre d'Eden, ils se sentirent si bien qu'ils y restèrent. Aujourd'hui, le "Chat de Van" est un descendant direct des chats de l'Arche de Noé.




Timbre arménien "Chat de Van"





Ce qu'on dit de lui


"Voici un chat bien spécial puisque ses caractéristiques sont un pelage blanc et des yeux de couleur ambre, bleue ou dcouleurs différentes (vairons), un chat unique par son caractère,  intelligent et affectueux!

Il grandit au pied du mont Ararat eprès du lac de Van d'ou lui vient son nom.
P
our les Arméniens il est le symbole de la résistence au génocidde 1915 puisqu'il a eu lieu en ancienne Arménie. En effet, c'est autour du lac de Van que s'est formée l'Arménihistorique.
Présent en Europe depuis près d'un demi siècle, le van est le plus rare et le plus méconnu des chats à poil mi long. Il est fidèle voire exclusif, iaime l'eau, ne griffe pas, n'a pas peur des chiens, il a du caractère. Espgle, câlinintelligent, il est bavard et très cabot. Il sait être obéissant et s'éduque facilement. "


Le chat de Van (Վանա կատու, vana katou ou vana gadou) est une race rare et naturelle, qui se trouvait à l'origine dans la région du lac de Van, sur le haut-plateau arménien, dans le sud-est de la Turquie actuelle.

Turc de Van mâle roux tabby dormant dans un lavabo
Les chats de Van ont vécu dans leur région d'origine pendant des milliers d'années, comme le montrent plusieurs références à un chat à « queue en anneau » au cours de l'histoire. Le motif classique blanc et roux tigré donne cette apparence à la queue et a été trouvé représenté sur des bijoux d'antiquité Hittite. Aussi, des archéologues ont trouvé des « reliques d'un ancien combat pendant l'occupation de l'Arménie par les Romains incluant des armures et des bannières décorées avec des images d'un large chat blanc avec des anneaux sur sa queue ».
En 1955, deux femmes britanniques, Laura Lushington et Sonia Halliday, ont vu des chats de Van pour la première fois et décidèrent d'en ramener. Elles ont immédiatement reconnu une race naturelle, et commencé l'élevage. Une citation de Laura Lushington dans l'Encyclopédie Complète du Chat (Complete Cat Encyclopedia), édité par Grace Pond et publié en 1972 :
" Une des  races acceptées en Turquie, le chat de Van, est désormais connu en Grande-Bretagne comme le "chat turc" ". Laura Lushington en établit l'espèce et de la fit reconnaitre officiellement en Grande-Bretagne par le GCCF. ..
  "Ces chats ont été domestiqués pendant des siècles (en fait, pendant aussi longtemps que le fameux chien Saluki) ; ils sont très aimés  pour leur caractère exceptionnel et leur coloris unique. En plus d'une grande capacité affective et une intelligence alerte, leur incroyable caractéristique est d'aimer l'eau, ce qui n'est pas commun pour un félin d'où leur surnom de "chat nageur". Le fait qu'ils aient survécu en bonne condition montra la grande adaptabilité et l'intelligence de leur espèce à des conditions changeantes. L'expérience montra qu'ils pouvaient être élevés. Ils n'étaient pas connus en Grande-Bretagne à l'époque, et puisqu'ils étaient si charmants et intelligents, j'ai décidé d'essayer d'établir l'espèce et de la faire reconnaitre officiellement en Grande-Bretagne par le GCCF. "

Les premiers chats de Van seront importés aux États-Unis en 1982, sous la dénomination arbitraire de "chat turc" et acceptés dans les expositions de la Cat Fancier Association (CFA) en 1994. Depuis lors, la CFA a enregistré environ 100 vans nés chaque année aux USA, ce qui fait d'eux une des races de chat les plus rares.


 ***Et voilà comme s'écrit l'histoire ! Deux femmes bien sous tout rapport donnent, sans plus réfléchir, un nom à une race originaire de la région du lac de Van (Arménie historique) pour que disparaisse la véritable origine du chat : il est plus que temps de rétablir la vérité :
 le chat de Van est ARMENIEN ! Qu'on se le dise ! 
Le chat arménien de Van est un grand chat. Les mâles peuvent atteindre 9 kg et les femelles pèsent environ la moitié. Pour atteindre un tel poids, ils ont une croissance lente, qui peut durer entre trois et cinq ans. Le corps est long et fort, la musculature est puissante. L'avant-main est particulièrement développée et est plus large que l'arrière-main, particulièrement chez les mâles. Les pattes sont de longueur moyenne, avec une forte musculature, des pieds ronds et des touffes de poils entre les doigts. La queue est de longueur moyenne, portée en panache et bien fournie.
De face, la tête est légèrement plus longue que large et forme un triangle adouci. Les mâles ont une tête plus larges que les femelles. Les pommettes sont saillantes, le front arrondi et le nez légèrement busqué (le nez arménien ! lol !). Les yeux sont grands et en forme de noix, placés un peu de biais. Ils sont de couleur bleue, or ou vairon. Le vert est toléré. Les oreilles sont de taille moyenne à grande, placées haut sur la tête avec une extrémité arrondie et une base large.

Un chat qui se moque de la pluie
La fourrure est mi-longue, douce comme du cachemire et avec le moins de sous-poil possible. Le lac de Van étant situé dans une région aux températures extrêmes, les chats ont développé une fourrure qui devient épaisse en hiver avec une large collerette et une queue en forme de rince-bouteille, qui tombe pour les étés chauds et donne l'impression de ne pas avoir affaire à un chat à poils mi-longs. Les sujets solides et van sont acceptés. Le standard autorise une ou plusieurs taches sur le corps, tant qu'il n'y a pas plus de 20 % de couleur et que le chat ne donne pas l'apparence d'être bicolore. Bien que la couleur classique des vans soit roux tabby et blanc, la couleur sur la tête et la queue peut être l'une des suivantes : roux, crème, noir, bleu, écaille de tortue, tabby ou non.
Les sujets entièrement blancs (solid white) sont préférés aux sujets van par les gens de la région de Van, et de toute la Turquie en général parce qu'étant plus rare que la variante bicolore.
C'est l'expression maximale du gène de tache blanc pie qui donne cette apparence au chat. Ce gène apparait dans plusieurs espèces différentes comme par exemple chez le cheval ou le python royal. Il est aussi présent chez les chats domestiques courants. Un chat possédant ces motifs de couleurs, mais qui n'est pas authentifié ou originaire de la région de Van est appelé un vanalike.

Caractère

Les chats de Van sont décrits comme très intelligents, assez énergiques et suivant leur propriétaire partout. Ils sont joueurs et apprécient d'explorer tout ce qui se trouve à leur portée.
Beaucoup de chats de Van peuvent être dressés pour aller chercher un objet particulier, et beaucoup de propriétaires les décrivent comme des « chiens habillés en chat » à cause de leurs personnalité inhabituelle.
Un autre de leurs traits intéressants est leur fascination pour l'eau.



 Les vans sont aussi appelés chats nageurs car, dans leur pays d'origine, ils sont connus pour être capables de plonger dans le Lac de Van. Cette zone est connue pour ses chaleurs importantes l'été. Ce trait a pu leur être bénéfique au cours de leur évolution. La plupart des Vans sont des chats d'intérieur et n'ont pas accès à de grandes étendues d'eau, mais leur attrait et curiosité pour l'eau restent innés.
Ces traits de caractère sont toutefois parfaitement individuels et, avant tout, fonctions de l'histoire de chaque chat, quelle que soit sa race.

Variétés

Pour vous faire craquer





(Sources  wikipedia)


Le couple d'éleveurs d'a pas d'origine arménienne ; cependant, ils ont tout compris !

*******


Mon beau chat de Van

Tu as déjà une grande place

dans mon coeur
avant même de te connaître.
Je songe avec délice
à ce jour
où, rassasiée de voyages
de départs et de retours
j'ouvrirai grandes, pour toi,
 les portes de la maison,
où depuis si longtemps déjà
je t'attends ...
Je vois ton beau regard 
scrutant le mien
sondant mes mérites ...
Et très vite
tu comprendras 
en m'offrant ta tendresse
que nul
plus que moi
ne saurait t'aimer
te combler de caresses
et de bienfaits.
Tu es ce lien tissé
entre un passé révolu
auquel je m'accroche,
et l'avenir chargé d'espérance, 
afin de vaincre
la malédiction 
qui pèse sur nous,
peuple arménien,
depuis qu'un génocide infâme
 nous a privés de tout. 

Dzovinar




Chat de Van (Pastel - Dzovinar)


*******


Ce qu'en pensent les éleveurs

http://www.association-ferme.org/article-un-chat-nageur-le-chat-de-van-48405541.html


http://ara-menoua.com/le-chat-lac-de-van/un-peu-dhistoire/index.html

Article le concernant qui dit tout, tout, tout !


(vous êtes de marbre si vous ne craquez pas !)

http://www.chatsdumonde.com/Races/article-turc-de-van.html

4 commentaires:

  1. C'est une superbe légende Dzovinar, que je connaissais et que j'avais oublié. Je viens à peine de m'en souvenir en lisant ton magnifique billet.
    Parmi la quarantaine de chats qui ont partagé ma vie depuis ma naissance, il y a eu Mousse qui ressemblait beaucoup à un chat arménien, le vétérinaire nous en avait parlé d'autant plus qu'elle aimait se baigner dans le bassin de la cour chez mes parents.
    Je crois que c'était simplement une chatte de gouttière mais cela nous faisait plaisir de penser qu'elle était de cette race.
    Bises et belle fin de soirée

    RépondreSupprimer
  2. Quarante chats ! A coup sûr tu aimes les chats ! Quant à Mousse, c'était vraisemblablement un chat de Van ; Je n'en connais pas d'autres qui aime l'eau. Nous avions des chats dans mon enfance ; toujours. Puis, en quittant la maison de ma jeunesse, j'ai aussi quitté les chats. Plus tard, nous avons eu des chiens - mon mari les aimait et moi aussi. Mais en ce moment, je reviens à mes premières amours : car j'espère prendre un chat de Van, dés que je "bougerai" moins. Je ne veux pas lui infliger des "gardes" trop fréquentes chez autrui. On dit que ces chats gardent rancune quelque temps quand on les a laissés loin de nous. Non, de toute façon, je ne veux pas l'abandonner - même peu de temps ! A bientôt Mireille. Bises

    RépondreSupprimer
  3. Merci ma chère Dzovinar pour cet article très intéressant. Comme tu le sais peut-être, j'adore les chats et ces chats de Van me fascinent. Bises à toi et à bientôt
    Diane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de découvrir ton commentaire, chère et lointaine Diane !
      Les chats ont fait partie de mon enfance et- comme on le sait bien - ces attachements ancrés depuis si longtemps sont inoubliables et résistent au temps !

      Si mes pas me conduisent un jour au Canada, un pays magnifique que j'aimerais découvrir ... je viendrai te voir, sans faute ! Je t'embrasse !

      Supprimer

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar