samedi 19 mars 2011

TOUT PASSE

Mélancolie d'un soir
où pliant ses bagages
l'astre brillant
quitte le ciel
des rêves que l'on aimait.
En sourdine
alors surviennent
regret, douleur, ennui 
aussi vivants
que les bonheurs d'antan
aussi perfide
que le temps qui fuit
aussi vains que les espoirs
sur lesquels se fondent
les racines de la vie elle-même.


Dzovinar


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar