mercredi 18 octobre 2017

Le goût de la Vérité - Les feuilles de l'amour - N. Lygeros



Le goût de la Vérité

N. Lygeros
Traduit de l’anglais par A.-M. Bras

Ils durent changer de place, en gardant en tête le goût de la Vérité.
Plus de larmes.
Juste la pluie.
La ville était différente sous les nuages.
L’eau était partout.
Une intelligence fluide suivait les rivières du Ciel.
Nouvelle purification d’un baptême.
Ils pouvaient sentir la pluie sur leurs lèvres.
Après la rencontre avec le Temps l’objectif était pertinent.
C’était la renaissance de l’âme.
Un nouveau cycle était accompli.
Et leurs nouvelles vies étaient améliorées.
Eveil.
Restructuration de leurs réseaux neuronaux profonds.
Ils virent que maintenant, ils étaient capables d’écrire le futur.
Après la bifurcation, ils se sentirent comme des hommes de la Renaissance.
Ils avaient en tête, un nouveau passé.
La mémoire avait dépassé l’oubli avec la protection de l’intelligence.
Ils retournèrent à leur point de départ
mais après la réalisation de leur transformation.
Métamorphose.
Ils prirent avec eux les survivants du passé.
C’était indispensable pour la victoire contre la barbarie.
Alors le même point était différent
à cause du Temps cyclique.
Comme parties de l’Humanité, c’était seulement des êtres humains 
mais comme morceaux, ils devenaient ces rares combattants du Temps.
Ils se rendirent maîtres des nouveaux codes
et le jardin des pierres acquit une nouvelle fonction.
Théologie de perfection.
Ils devaient être là.
Alors ils se préparèrent à revenir
pour continuer l’histoire du futur ;
C’était leur tâche pour l’Humanité.
*****
Les feuilles de l'amour


N. Lygeros
Traduit de l’anglais par A.-M. Bras

Dans leur carnet ils avaient
les feuilles de l’amour.
En dehors du monde de Central Park
ils pouvaient devenir mémoire.
Comme les survivants du passé
Les feuilles étaient placées entre leurs pages
protégées par le cuir de leurs livres.
Les feuilles artificielles et naturelles étaient ensembles
à la même place.
Comme des intelligences artificielles et naturelles ensembles.
New York était elle-même une hyperstructure maintenant.
Elle était comme un livre.
Au-dedans de l’Amérique, se trouvaient les Nations Unies.
Auto référence.
Le passé était comme le tout.
Et l’analyse fractale commença à dessiner
un nouveau schéma mental
à formes de feuilles.
Elles étaient la preuve de l’existence de l’arbre
tels des êtres humains pour l’Humanité
et ils savaient que ces parties devaient être rassemblées.
Mix stratégique.
Tout ensemble.
Parce qu’ils commençaient leurs trajectoires
d’une façon différente 
mais toujours avec le même but : atteindre le fond et lui donner
ce qu’ils étaient.
Ils venaient du Nouveau Monde pour aller dans l’ancien continent.
C’était comme un arbre du futur vers le passé.
Chacune de ces feuilles
était implémentée dans un arbre
et était transformée pour former la continuité.
Aucune importance la durée.
C’était le nouveau manuscrit du Maître
*****


(1) http://dzovinar.blogspot.fr/p/blog-page.html


dimanche 15 octobre 2017

Retour vers la Liberté - On doit donner l'exemple - Nikos Lygeros



Retour vers la Liberté

N. Lygeros
Traduit de l’anglais par A.-M. Bras

La résistance du passé était la liberté du futur.
La menace de la barbarie était l’oubli.
Un conflit à grande échelle avait conduit au génocide.
Mais ce n’était pas la fin de l’Humanité ni celle de la barbarie.
Le problème était toujours là.
Ce n’était pas suffisant pour dire : plus jamais.
Il était nécessaire d’avoir une stratégie pour combattre la barbarie.
La Mémoire et l’Amour devaient être protégés
et c’était le devoir de l’Intelligence.
Sa naissance était une nécessité pour l’Humanité.
L’Intelligence est venue du futur pour aider le passé.
A la fin de la guerre, tout devait être robuste.
Quelques personnes pensaient que le plus important 
était de se souvenir.
Mais de ne pas oublier l’était encore plus.
Le problème était que l’Humanité méritait mieux.
Aussi le point était différent.
L’Humanité devait être protégée pas simplement être aidée.
C’est pourquoi ils avaient besoin de ne pas oublier le futur.
Chaque symbole du passé devait être une vision pour le futur.
A New York, la statue de la Liberté
était clairement ce type de symbole.
Près de la rivière, en dehors du Musée
ils virent à nouveau la statue de la Liberté.
Retour à l’Indépendance.
Pensée latérale.
La protection devait être active et non passive.
Il faudrait le faire avant le crime et non après.
Après le crime tout était une question de mémoire
mais le reste était le devoir de l’Intelligence
dans la main droite la lumière, dans la gauche le livre.
Et ensemble ils devaient imaginer la prochaine réalité
avant qu’il ne soit trop tard.
Avant la fin, la vision.

*****
On doit donner l'exemple

N. Lygeros
Traduit de l'Anglais par A.-M. Bras

Personne ne peut imaginer qu’il est possible de lutter contre la barbarie.
Mais chacun peut voir un exemple de résistance.
Les survivants ont expliqué aux gens que vous pouvez rester vivant.
Ils sont de vrais exemples de résistance passive.
Ce sont aussi la preuve que la barbarie peut tout détruire.
Au bout du bout, beaucoup pensèrent qu’il n’y avait pas d’autres choix.
Mais il y avait un contre-exemple à cette théorie.
La résistance peut être active.
Les Droits de l’Humanité prévoyaient cette possibilité.
La faiblesse n’était pas une condamnation,
seulement une justification pour la barbarie.
Parce que si vous savez que vous êtes faible
vous pouvez changer
et trouver une stratégie pour vaincre
même la barbarie.
Aussi il fallait donner l’exemple pour les réveiller.
Et ils avaient besoin de miracles
ils seraient accomplis pour leur prouver
que leur foi était non seulement une religion
ou un dogme
mais l’amour de l’Humanité.
Les gens peuvent faire beaucoup de choses
s’ils se font mutuellement confiance
après l’exemple..
Et même si celui-ci est une exception
il deviendra un exemple exceptionnel.
La stratégie était faite pour protéger à l’avance.
Et si l’Humanité l’utilise
elle peut chaque fois mettre en échec la barbarie
si nécessaire.
Pour obtenir : plus jamais
vous avez besoin d être sans cesse
en avance.
*****



(1) http://dzovinar.blogspot.fr/p/blog-page.html


samedi 14 octobre 2017

PAUVRE FRANCE ! (vu sur facebook)-



PAUVRE FRANCE !

Un peu long mais intéressant à lire
Emmanuel Macron n'est pas devenu Président par hasard...

> > Hier, nous avons tous pu prendre connaissance des sommes engagées par les différents candidats lors des dernières élections présidentielles.

> > On découvre ainsi qu'Emmanuel Macron a dépensé 16,7 millions d'euros pour sa campagne.
C'est même le candidat qui a dépensé le plus.
Curieusement, aucun journaliste ne soulèvera la question suivante: Comment un homme inconnu du grand public un an auparavant, jamais élu, a-t-il pu en moins de deux ans créer un parti politique, l'animer et rassembler autant d'argent en si peu de temps.

> > La réponse à cette question, la genèse de l'histoire, c'est, en quelques sorte, Parker Pointu, commentateur de ce blog qui nous l'explique...
Accrochez-vous, ça décoiffe...

> > " Macron est remarqué par Henri de Castries, président d’AXA mais aussi président du Groupe Bilderberg, aussi appelé conférence de Bilderberg ou Club Bilderberg, un rassemblement annuel de plus d’une centaine de membres essentiellement américains et européens, et dont la plupart sont des personnalités de la diplomatie, des affaires, de la politique et des médias.
> > Ils voient en Macron l’opportunité d'infléchir la politique économique et industrielle française et de contrer les syndicats, pour aller sur une politique libérale à l’anglo-saxonne.
Cependant Macron ne parvient pas, à son poste de conseiller économique à l'Elysée, à faire fléchir Hollande et son gouvernement.
Lors de la réunion du Groupe Bildelberg à Copenhague du 29 mai au 1 er juin 2014, la réunion compte de nombreux banquiers notamment de la Deutsche Bank, Christine Lagarde, Benoit Coeuré, ancien de la BCE, et Macron.
De Castries et plusieurs banquiers se voient en présence de Macron.
Il est donc décidé de faire pression sur Manuel Valls pour que Mr Macron soit ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique dans le gouvernement Valls II en remplacement d’Arnaud Montebourg trop instable.
Jean-Pierre Jouyet est contacté et influence François Hollande.
Macron est donc nommé Ministre le 26 août 2014.

> > De Castries voit Valls et lui suggère de faire un geste vis-à-vis du patronat, de redorer son blason, qu’il en serait récompensé.
Le 27 août Valls participe à l’université d’été du MEDEF il a prononcé un discours salué par une longue « standing ovation ».
Les financiers ont réussi leur coup.
Leur prodige est à leurs bottes, il n’y a plus qu’à manipuler la marionnette.
Le patronat est satisfait mais le trouve encore trop timide dans ses réformes, ils le poussent à faire la loi « Macron 2 ».
Mais Valls s’y oppose et donne le projet de réforme à Myriam El Khomri.
Les financiers sont furieux contre Valls et décident sa perte, Valls les a trahi.
Cependant Macron réussit à inclure dans la loi : la réécriture du licenciement économique et le plafonnement des indemnités prud’homales.
Valls rétrograde Macron dans l’ordre protocolaire du gouvernement à l’occasion du remaniement réduit de février 2016.
Le 21 mars 2016 De Castries, Gattaz (MEDEF), Mario Draghi (BCE), John Cryan DB, des financiers et les patrons des groupes de presse, Bolloré, Drahi, Bergé se réunissent à Francfort, et décident d’épauler Macron pour la création d’un parti dévoué à leur cause.
Macron sera épaulé et financé pour créer un parti politique.
La manipulation est simple la presse écrite doit lui consacrer de nombreuses unes, notamment la presse féminine, et la presse destinée aux jeunes.
La télévision doit le présenter comme le gendre idéal.
Les patrons de presse créaient des groupes de travail uniquement dédiés à l’image et à la communication Macron.
Bolloré a eu cette réflexion : « Puisque la mode est aux cougars et aux MILF* mettons sa cougar à la une, c’est tendance, les jeunes vont kiffer ! ».
> >
> > Les financiers vont élaborer la création du parti.
Ils créent deux associations : l’« Association pour le renouvellement de la vie politique » et l’Association de financement du parti « Association pour le renouvellement de la vie politique » La deuxième sera financée par des fonds privés De Castries et Gattaz invitent Mr Logerot le président de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques avec Mr Dargnat qui prendra la présidence de l’association de financement du parti, un ancien de BNP Paribas Asset Management.
La machine est en marche.
Le 6 avril 2016 le parti est créé.
L’argent des groupes financiers abonde, la campagne est lancée.
Fin avril 2016 Edouard Philippe maire du Havre est invité par De Castries et Bolloré, à Paris, ces derniers lui demandent de soutenir Macron puis ils invitent le futur premier ministre à la réunion Bidelberg qui se tient du 10 au 12 juin 2016 à Dresde.
Une réunion se tient avec Christine Lagarde, Baroso et d’autres financiers.

> > A l’issue se tient une autre réunion à Berlin où il est décidé de faire de Macron le Président de la France.
Sont présent des financiers, le directeur de la BCE, Drahi, Bolloré, Bergé et surprise : Mr Louvel Président du Conseil supérieur de la Magistrature.
Ils sont rejoints le temps d’un dîner par Madame Merkel.
> > Dans le même temps, il faut penser à décrédibiliser Hollande, un débat aura lieu le 14 avril 2016 sur France 2.
Les patrons de presse font pression sur Michel Field, patron de l'info du groupe France Télévision, pour que ce soit Léa Salamé, journaliste aux dents longues, multimillionnaire par son mariage et bobo moraliste qui anime le débat.
Le 14 avril 2016 elle fait son effet et François Hollande ne sera pas épargné.
> > En novembre, les primaires de droite sont ouvertes, Fillon gagne.
Jugé trop frileux dans son programme par les financiers, ils décident de l’éliminer.
L’affaire Fillon est lancée, bien d’autres élus de droite et de gauche font travailler leur conjoints ou enfants, mais Fillon doit être éliminé.
Des rendez-vous sont pris par des informateurs dépêchés par les grands groupes de presse avec des journalistes du Canard Enchaîné et de Médiapart, journaux qui ont vu leurs subventions augmenter en 2017, comme par hasard.
Gaspard Ganzter, conseiller de Hollande mais aussi camarade de promo de Macron à l'ENA, rencontrera le directeur du Canard début janvier.
Déchaînement des médias sur Fillon, les journalistes bien obéissants et soi-disant indépendants se déchaînent.
Mais surtout ils prennent soin de ne pas dénoncer les autres politiques qui commettent les mêmes délits.
L’homme à abattre c’est Fillon.
De l’autre côté, ordre est donné d’axer sur le FN, sachant que lors d’une confrontation Macron Le Pen, Macron serait élu.
La Machine médiatique est en route, les magistrats sont dans la course; peu importe si cette campagne est nauséabonde, mais Macron doit sortir vainqueur coûte que coûte.

> > Lors d’une entrevue, entre Macron, Drahi, et Bolloré, Drahi dit à Macron : « Ne brusque pas les français, dis leur ce qu’ils veulent entendre, ce sont des veaux, ils veulent une idole, un homme providentiel, ils sont dans le délire présidentialiste.
Ils haïssent les gens qui réussissent et gagnent de l’argent, ils veulent que tu sentes le pauvre.
Sache les séduire et les endormir et nous aurons ce que nous voulons.
Beaucoup de gens (financiers et grands patrons) comptent sur toi, ne les déçois pas !
Sers toi des gens du spectacle, du show-biz, ces arrivistes incultes, qui se disent de gauche parce que cela fait bien, qui critiquent les financiers et l’argent, mais sont les premiers à faire de l’évasion fiscale, tu verras ils viendront te lécher les fesses par intérêts, ce sont les pires, je ne les aime pas !»

Bolloré lui dit : « Le Français veut de l’information instantané, du scoop, il ne réfléchit pas, du foot, des émissions débiles, du cul, de la bière et il est heureux, il faut leur servir ce qu’ils veulent ! »**

> > Réunion le 11 avril 2017 avec De Castrie, Drahi, Jouyet, Sarre et d’autres personnages influents avant le 1er tour des élections, la ligne médiatique est organisée, la presse est dévouée à Macron, mais Mélenchon inquiète, ainsi que le manque de confiance des français envers les politiques.
Le 23 avril 2017 ils sont rassurés, Macron est en tête avec 24%.

Drahi félicite Macron et lui dit : «Tu es président, les français n’auront jamais les couilles de voter Le Pen et les autres tordus vont venir te lécher les fesses et voteront pour toi ! ».***

Cela se finit à la Rotonde... Macron savait qu’il était président.
Le 24 avril la bourse prend 7 points, les places financières sont aux anges !
Ces élections présidentielles se décidèrent dés le premier tour, magnifiquement orchestrées par les médias, la finance et le CAC 40, les français n’y ont vu que du feu !
Le 7 mai 2017, Macron est élu et nos patrons de presse et autres vont mettre leur terrible plan « en marche ».
Le spectacle du Louvre fut un délire narcissique dont l’analyse révèle bien des intentions que je qualifierais de « déviantes » et bien éloignées des problèmes et attentes des Français.

> > Reste maintenant la dernière étape: les législatives.
Faire élire 50% à l’Assemblée Nationale de personnes qui n’ont jamais touché à la politique ou eu un mandat électoral.
Cette manœuvre est organisée depuis Paris dans le cadre d’un mystérieux processus de sélection afin d’achever d’affaiblir le pouvoir législatif, le cœur de la démocratie, en mettant en place une sorte d’aréopage de personnes désignées qui seront à la botte du régime.

> > Là aussi, personne ne se posera la question du financement de toutes ces investitures.
« Il faut que tout change pour que rien ne change ».
Au second tour des législatives, Macron obtiendra une très nette majorité.
Le changement est devenu le deus ex machina de la politique.
Il a suffi de le promettre pour conquérir le pouvoir.
Le peuple, par ces élections, a perdu sa souveraineté; maintenant il élit la personne que les financiers et les patrons de presse ont choisie.
Heureusement, 16 millions de personnes se sont abstenues ou ont voté blanc, signe qu’il y a des français qui font encore preuve d’intelligence, et ne se laissent pas manipuler.
Mais le réveil va être brutal, les français vont bientôt pleurer, mais ils ont les politiques qu’ils méritent !

> > Parker Pointu

> > NB: Toutes les informations citées supra peuvent être vérifiées, ce ne sont pas des affabulations, ceux qui chercheront à savoir et qui ne se laisseront pas manipuler par les médias découvriront cette triste vérité."
> > NB: le lecteur averti remarquera que la quasi totalité des acteurs principaux de cette histoire sortent du même moule: Science-Po, ENA



*MILF : Le terme MILF ou MILTF est un acronyme qui en anglais signifie « Mother I'd Like to Fuck » (littéralement « mère que j'aimerais baiser »).

** Car tout a été organisé depuis quelques décennies pour abêtir les Français via la télé!! Et malheureusement, ça a marché !

*** Bien vu ! C'est un fait !

vendredi 13 octobre 2017

TIGRAN HAMASYAN - La Roque d'Anthéron 2011



  





  





ABRISS TIGRAN DJAN !!

Le Livre de la Nature - Dans le Témoignage hexagonal - N. Lygeros



Le Livre de la Nature

N. Lygeros
Traduit de l’anglais par A.-M. Bras

Quelques personnes, peu en réalité, croient que le Livre de la Nature existe.
Mais moins encore savent comment écrire son texte.
En vérité c’est une étrange idée pour nombre d’entre eux
que de considérer qu’il est possible de créer quelque chose de nouveau avec le passé.
En fait, les choses étranges n’ont pas de durée dans le temps.
Après l’innovation, la singularité se transforme en réalité.
Sans aucune crainte, il créa des morceaux de mémoire du futur.
Comme des formules mathématiques ce code pouvait rester stable,
seuls des morceaux de perfection avaient cette propriété.
Ce n’était pas un processus pour mettre fin à une évolution.
Perfection était aussi l’évolution.
C’était le même problème avec le paradis.
Pour certains c’était seulement la fin.
Une nouvelle vie certainement, mais sans évolution.
C’est pourquoi la plupart d’entre eux ne pouvaient croire que là pouvait être
un autre pas,
ou pour le dire autrement, que la continuité était encore là.
Mais un concept polycyclique était possible.
Stabilité n’était pas immobilité.
Perfection n’était pas la fin.
Et l’Humanité était capable d’écrire de nouveaux chapitres dans le Livre de la Nature.
Quand il pensa à la phrase : plus jamais
il vit le problème.
Parce que dans la Nature, les choses étaient différentes.
Et la polycyclicité signifiait : encore à jamais mais toujours avec quelque chose 
de complètement différent.
Alors le point était le suivant.
Pouvons-nous changer le futur avec la Mémoire du passé ?
Certainement non.
Mais avec la Mémoire du futur c’était possible.
Choc mental.
Bifurcation.
Le Livre de la Nature avait changé.
De nouvelles pages étaient prêtes.

*****


Dans le Témoignage hexagonal

N. Lygeros
Traduit de l’anglais par A.-M. Bras

Il n’y avait pas de courbes dans la Rotonde seulement des angles.
Là, les triangles étaient partout
dans une structure hexagonale.
Ils allèrent là pour écouter deux témoignages.
Une femme et un homme, deux innocents, deux survivants 
du Génocide étaient là.
Tous les deux prêts à répondre à toutes les questions.
C’était impressionnant de les voir ainsi.
Si vrai, si bien…
Juste pour les autres.
Si généreux…
Deux morceaux d’Humanité…
Hors de toute société de l’oubli.
Ils donnaient à tous sans exception
Ce qu’ils étaient et non pas ce qu’ils avaient.
Plus qu’un cadeau aux gens, un témoignage d’Humanité.
Elle l’aida à faire le premier contact
en leur posant et spécialement à elle, des questions très humaines.
Ils écoutèrent ensemble leurs bienveillantes réponses.
Leurs souvenirs étaient près d’eux comme des idées familières.
Ils pouvaient les sentir comme des larmes sur la peau.
Mais des larmes de Joie.
Ces survivants appartenaient déjà au futur du génocide.
Et ils étaient capables de préparer les générations futures
pour ne pas oublier la vie.
Pour résister à la barbarie avec leurs propres vies.
Après son aide il fut capable de faire le premier contact.
Nouveau choc mental.
Nouvelle bifurcation.
Avec la même question à tous les deux.
Quelle était la chose la plus importante dont ils voulaient se souvenir.
La femme répondit la résistance à la barbarie.
L’homme répondit la tolérance aux différences.
C’était la leçon des survivants.
Cela donnait une nouvelle dimension à leur témoignage.

*****


(1) http://dzovinar.blogspot.fr/p/blog-page.html


jeudi 12 octobre 2017

Au coeur de l'Humanité - Si tu aimes - C'est au Maroc - Il faut aller - N. Lygeros


Au coeur de l'Humanité

N. Lygeros
Traduit de l’anglais par A.-M. Bras

A New York, il est aisé de voir des pièces d’Humanité.
La diversité est partout.
Mais même avec cela, il est difficile de réaliser que tu es
au cœur de l’Humanité.
New York n’est pas seulement une ville d’Amérique
c’est aussi une place pour les Nations Unies
et de là, un point crucial dans la bifurcation du futur.
Dans cette ville, il est possible d’avoir un point de vue pour l’Humanité.
Pas seulement le grand tableau mais le global.
Même au théâtre il est possible de voir
l’amour de l’Humanité.
Ce n’est pas juste un papillon mais un puzzle.
Une manière de toucher l’âme humaine.
Profondeur.
Ailleurs tu peux voir des spectacles
mais ici tu découvres la substance.
La relation entre un homme et une femme
est décrite comme un jeu
mais c’est la vraie vie
comme une partie de l’Humanité.
Et tu as besoin de plus de cinq sens
pour comprendre le lien polycyclique.
Car la Théorie des Liens est une réalité à New York.
Alors quand tu trouves des manuscrits
à la Bibliothèque,
ils constituent une part de l’histoire de l’Humanité.
Ce n’est pas un simple voyage
mais une mission complexe.
Même les parties de celle-ci peuvent être rudes.
Au cœur de l’Humanité
tu peux voir
l’effet papillon
agir sur les gens
sans réaliser le pouvoir de la ville fractale.
*****
Si tu aimes

N. Lygeros

Si tu aimes
vraiment 
les Sahraouis
pourquoi
tu ne leur permets pas 
de siéger
à ton parlement
alors qu'ils le font
depuis des années
au Maroc
seulement
nous savons
de quoi il en retourne
dans ta dictature
militaire.
*****
C'est au Maroc

N. Lygeros

C'est au Maroc
que tu peux
découvrir
l'essence 
du désert
atlantique
aussi
ne tarde pas 
à entreprendre
le voyage
dans le pays
pour aider
plus profondément
à la libération
d'un peuple
africain.
*****
Il faut aller

N. Lygeros

Il faut aller
sur place
pour aider
et pas se contenter
d'écouter
de loin
car un peuple
qui souffre
ne crie pas
et meurt 
dans le silence
car personne
ne prête 
attention
à sa douleur
indicible.
 *****

(1) http://dzovinar.blogspot.fr/p/blog-page.html