dimanche 9 janvier 2011

Musée Matenadaran à Erevan - Institut des Manuscrits anciens

Le Matenadaran (Institut des Manuscrits anciens) fut construit en 1957. Il renferme, entreposés dans une chambre forte à l'abri des dégradations du temps, quelque 16 OOO documents, dont des copies sont exposées dans les vitrines. Ces pièces rares ont pour thème philosophie, mathématiques, histoire, médecine, astronomie, sciences, politique ...


A l'entrée du Musée, Mesrop Machtots créateur de l'alphabet arménien élaboré en l'an 405 et son élève accueillent les visiteurs qui découvriront avec étonnement la richesse des innombrables livres et manuscrits que contient le musée.


Veillent aussi les statues de grands penseurs, savants, philosophes et théologiens arméniens ; ce sont Anania de Chirak (VIIe s.), Grégoire de Tatev (XVe s.), Moïse de Khorène (Ve s.), qui ont contribué
à l'approfondissement de la culture arménienne en s'ouvrant aux grands classiques grecs, dont les manuscrits ont été traduits dés la création de l'alphabet national. Les salles du musée renferment assez de trésors pour étonner, éblouir le visiteur découvrant un patrimoine dont l'importance désigne l'Arménie comme l'un des pays du monde médiéval les plus riches en manuscrits enluminés.

Les enfants des écoles (99 % d'alphabétisation en 2006) visitent régulièrement ces lieux, sous la conduite de leurs instituteurs, en manifestant un intérêt évident : j'ai vu leurs visages penchés et leurs yeux scruter longuement ce qu'ils découvraient. C'était un bonheur de voir avec quelle curiosité ils allaient d'une vitrine à l'autre en posant mille questions et s'émerveillant de tout !
Apercevant notre groupe, l'un d'entre eux m'aborda pour savoir de quel pays nous venions : "de France" lui ai-je dit, ce à quoi il répondit en débitant sans respirer "bonjour madame merci beaucoup et vous je vais bien !" J'avais envie de le serrer dans mes bras et tous les autres aussi ! Ils étaient âgés de dix à douze ans ...


Le premier livre arménien 


Grigor Tatevatsi (1346 -1409) et ses élèves (1449)



Livre d'arithmétique (1283). Avant d'utiliser les chiffres pour leurs calculs,
les Arméniens se servaient des lettres de l'alphabet, dont chacune
 avait une valeur (unité, dizaine, etc...)


Herbier  (XVIIIe s.)


Evangiles - 887


Manuscrit palimpseste - 986


Art de l'enluminure


 Colorant naturel - ici cochenille


Astronomie


Le plus petit manuscrit (3x4 cm - 12 gr.)
 et le plus grand du monde (34 kg), qui aurait nécessité pour sa confection 
pas moins de sept cents veaux.


Couverture d'ivoire sculpté pour ce magnifique ouvrage du VIe s.


Mesrop Machtots pensait à juste titre qu'une nation ne pouvait perdurer qu'à travers sa culture. Tous ces manuscrits richement enluminés témoignent de l'importance accordée au livre, considéré comme un objet sacré qu'il faut protéger, même au prix de sa vie.


Le Matenadaran, Olympe au-dessus de
Erevan !

*******

3 commentaires:

  1. 99°/ d' alphabétisation en 2006 ,

    C'est merveilleux !

    Elena Romana

    RépondreSupprimer
  2. très bon souvenir de cette visite! Comment avez vous fait pour les photos? Je n'ai pas osé mais je vais peut être vous en emprunter quelques unes si vous le permettez et j'ai mis un lien sur mon blog

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je découvre aujourd'hui votre commentaire ! Il n'y a pas eu de problèmes pour prendre des clichés. Oui, vous pouvez utiliser les photos. Merci pour le lien. Cordialement.

      Supprimer

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou un avatar. Amicalement,
Dzovinar