samedi 25 août 2012

TOUS LES MATINS DU MONDE et DANS LE MATIN DU MONDE - Dzovinar - Nikos Lygeros


Tous les matins du monde
Dzovinar

Jamais on ne regrette
ces réveils à l'aube
ni la tiédeur du lit
lorsqu'au dehors
le ciel ne cesse
de produire
les tableaux
d'un peintre de génie 
que ne connaît
pas le repos


Et quand la brume affleure  à la surface du lac
on croit voir le souffle puissant de quelque dieu des ondes


Parfois le ciel roule des nuages
sombres et menaçants
écartant l'éclat d'un soleil naissant,
 mais
les sapins élancés que
rien ne semble émouvoir
se dressent, face au danger,
 aussi dignes
que de vaillants guerriers 
prêts à tous les sacrifices


Non,  jamais on ne se lasse  ...

**********
*****
*

Dans le matin du monde
Nikos Lygeros

Dans le matin du monde
Nous recherchions cette musique
entendue au crépuscule
pour saisir l'essence
de cet instant miraculeux
auquel nous ne prêtons attention
alors qu'il est capable
de transformer notre vie
de manière définitive
en raison de sa puissance
mais aussi de son intelligence
qui traverse les siècles
pour nous dire que le soleil
n'est pas le roi mais le fou
accusé de jouer au théâtre
et de composer le soir.

********
*****
*
http://dzovinar.blogspot.fr/2013/03/httpwww.html

(Vidéo)

1 commentaire:

  1. Je veux bien croire qu'on ne s'en lasse pas ... c'est tellement beau !
    Très belle soirée et doux bisous !
    Cathy

    RépondreSupprimer

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar