lundi 6 janvier 2014

TRADITIONS ARMENIENNES "Sourp Tzenount" Noël arménien fêté le 6 janvier - par Jacqueline-Siranouche Markarian

Sourp Tzenount, Fête de Noël armenien le 6 janvier.... Chenoravor nor dari yev Sourp tzenount !


"Les Arméniens fêtent Noël et l’Épiphanie le 6 janvier restant ainsi fidèles aux traditions antiques du Christianisme. Au IVe siècle, la date du 25 décembre a été choisie comme date pour la fête de Noël, principalement dans le but de la substituer aux fêtes païennes qui étaient d'usage à l'époque. Dans le culte perse de Mithra, la fête la plus importante - le Mithragan - se déroulait chaque année le jour du solstice d'hiver, jour célébrant la naissance de la divinité et la victoire de la lumière sur les ténèbres. Selon une tradition mithraïque née en Asie mineure, Mithra serait né « jaillissant du rocher » tandis que des bergers assistent à cette naissance miraculeuse dans un récit qui influencera ceux de la naissance de Jésus pour l'adapter aux thèmes païens. Il est possible qu'une tradition plus ancienne, d'origine mithraïque et mazdéenne, présentant la mère de Mithra - Anahita (ou Anahid) - comme vierge ait également influencé les premiers auteurs chrétiens." - Erwan Kerivel -

Pour qui connaît la Foi du peuple arménien, Noël est un événement chrétien très important et très belle fête de famille.
- En diaspora occidentale, particulièrement en France, les Arméniens célèbrent Noël comme tous les Français, le 25 décembre  cependant le 6 janvier donne une occasion supplémentaire pour se réunir en famille.
- En Arménie, Noël est une fête très importante célébrée le 6 janvier, comme le faisaient les premiers chrétiens.

L’église apostolique arménienne retient aussi la date du 6 janvier,  initialement reconnue pour la nativité de Jésus-Christ.
  
Le 6 janvier, on célèbre en même temps que l'Épiphanie, le baptême du Christ - qui donne lieu à l'église, à un rite spécial de bénédiction des eaux.

Les Arméniens, ayant toujours été isolés du reste du monde chrétien, n'ont pas toujours suivi les réformes de celui-ci. Ils n'ont notamment pas accepté la réforme qui adopta le 25 décembre comme jour de la Nativité du Christ, pour faire coïncider ce jour avec la fête païenne du solstice d'hiver.
L’église arménienne a conservé la date du 6 Janvier. Et c'est ainsi que les Arméniens fêtent le même jour la Nativité et l’épiphanie.

Le baptême de Jésus est appelé Épiphanie parce que ce jour là, la divinité de Jésus a été manifestée : le ciel s’est ouvert  “et l'Esprit Saint descendit sur lui sous une forme corporelle, comme une colombe” .....Et une voix partit du ciel  "Tu es mon fils; moi, aujourd'hui, je t'ai engendré. » (Luc 3, 22).    

MESSE DE NOËL
En Arménie, la célébration de la fête commence la veille avec une messe dans toutes les églises et se poursuit le 6 Janvier par une grande messe dans la Cathédrale d'Etchmiadzin officiée par le Catholicos de tous les Arméniens.

A la fin de la Messe de Noël, dans l'église, on procède à la triple bénédiction de l'eau et du saint chrême contenus dans de grandes bassines en argent.  La croix est immergée dans l’eau bénie et sortie de l’eau, symbolisant le baptême de Jésus.Elle s'accompagne de chants de prières. On chante les cantiques de la bénédiction de l'eau "Ov Zarmanali"  "Aïssor tzaïn haïragan" (de la voix du père).

L'eau est distribuée aux fidèles qui l'emportent pour en imprégner leur maison (la bénir) et pour la boire en guise de purification.


Ce jour là, les Arméniens échangent ces mots et disent :
-Քրիստոս ծնավ և հայտնեցավ -Kristos tsnav yev haytnetsav  -Jésus est né et est apparu
et reçoivent en réponse :Մեզ և Ձեզ մեծ Ավետիս”- mez ev dzez mets Avédis-  
-"Grande nouvelle pour nous et pour vous."

Nota : Nos frères de L’église Arménienne catholique emploient le rite arménien avec une liturgie spécifique mais  fêtent  Noël  le 25 décembre. 

LES AGAPES
 En diaspora occidentale, particulièrement en France, les Arméniens célèbrent Noël comme tous les Français, le 25 décembre ; cependant le 6 janvier donne une occasion supplémentaire pour se réunir en famille !
Un repas aussi copieux que possible de toutes les bonnes recettes sera servie le soir de Noël... (Beureks, dolmas, mantis, des poissons succulents, baklavas, anouch abour et j'en passe..).

Durant tous ces jours de fête,  dans chaque maison,  une table est garnie de gâteaux préparés par la maîtresse de maison, de fruits frais et toutes sortes de fruits secs, des entremets au blé, des boissons, etc.... La table n'est jamais desservie durant plus d'une semaine ! Ainsi, tout visiteur sera invité à s'asseoir et à honorer la table.

La générosité du peuple arménien n'est pas une légende.
Même sur les tables les plus pauvres, vous trouverez, patiemment cueillis dés l'été, des abricots, des figues sèches, des amandes, des  noisettes, des noix, de quoi vous désaltérer avec un délicieux jus de grenade, et, bien sûr, divers petits gâteaux,  afin de célébrer dignement  Noël.... Sourp Tzenount, et la Nouvelle Année. 




                                  

 CHEVORAVOR NOR DARI YEV SOURP TZENOUNT -  Bonne Année et  Sainte naissance (joyeux Noël) !

MUSIQUE CHANT DE NOËL : Écoutez, c'est très beau ...... http://www.musicarmenie.com/fr/noel.html

Merci à MUSIC ARMÉNIE dont vous écouterez d'autres magnifiques chants et découvrirez le Site.
(Extraits de sources, Net Arménie - Music Arménie )

Jacqueline-Siranouche Markarian.

Voir aussi :

 http://www.armenews.com/article.php3?id_article=96197

6 commentaires:

  1. Bonjour Dzovinar !
    Et d'abord Belle Fête avec un jour de retard !
    J'ai partagé plusieurs Noëls avec mes amis arméniens Melkonian et j'en garde un souvenir inoubliable.
    J'ai été à la messe avec eux et même si je ne comprenais pas grand chose, j'étais éblouie.
    Les repas et les plats sont toujours très nombreux et je conserve la recette de mon préféré "les mantis" donnée par la " tatik Vartenie" (excuse l'orthographe).
    Je l'ai fait assez bien et surtout quand j'ai le temps car c'est si long à faire et si vite mangé.
    Mais c'est si bon.
    Gros bisous Dzovinar.
    Belle journée
    Ps : Les chants sont magnifiques.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Mireille ! Je suis vraiment heureuse de trouver un écho si chaleureux émanant d'une non-arménienne ! Tu sais tout de nous !
    Bonne soirée.
    "khochor batchig" (je crois que tu as appris maintenant - nulle besoin de traduction !)

    RépondreSupprimer
  3. Je découvre grâce à toi Dzovinar, merci de nous faire partager tes belles traditions.
    je te souhaite une :
    CHEVORAVOR NOR DARI YEV SOURP TZENOUNT - Bonne Année et Sainte naissance (joyeux Noël) !
    (que je viens de copier chez toi )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je découvre ton commentaire ! Merci adorable Josette ! Je te souhaite beaucoup de raisons d'être heureuse et de savourer chaque instant de ta vie : chnoravor nor dari !

      Supprimer
  4. flûte ! J'ai raté le 6 janvier pour te souhaite, à toi et à toute ta famille une bonne fête. Mieux vaut tard....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est jamais trop tard pour partager une pensée ! Je t'en remercie très chaleureusement.
      Bises et bon week end.

      Supprimer

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar