vendredi 9 décembre 2016

Résolutions de problèmes diplomatiques - Application des schémas mentaux stratégiques au cas du Sahara Occidental I - etc...


Pages antérieures (1 - 2 ) textes et poèmes

 (3) Autres poèmes : mes choix 
et suivantes ; (4) textes - poèmes - 
textes - poèmes (5)
Nouvelles (6)

(1)  http://dzovinar.blogspot.fr/p/blog-page.html

(2)  http://dzovinar.blogspot.fr/p/la-page-de-nikos-lygeros-2.html


L'espèce animale a les mêmes droits que l'espèce humaine

Je sais bien que l'être humain en général se pense l'espèce la plus intelligente et donc la plus importante en ce monde, mais il est temps que cesse ce nombrilisme qui lui tient lieu de réflexion et qu'il se rende compte, enfin, qu'il partage la planète avec d'autres espèces qui ont les mêmes droits : droit au respect de la vie, conscience de sa capacité de  souffrance, et donc obligation pour l'humain "intelligent" de les protéger et non d'en faire des souffre-douleurs au nom de considération honteusement lucratives !
Manifeste Animal Politique -  22 novembre 2016 - Conférence de presse de présentation du Manifeste Animal Politique rédigé par 26 associations de protection animale, avec le soutien de Matthieu Ricard et de nombreuses personnalités.

L214 dans les médias
Enquête exclusive sur M6
M6 a suivi L214 et Sea Shepherd France dans leurs enquêtes, dévoilant à un large public la réalité cachée de l’élevage et de la pêche.
Le reportage d’Enquête Exclusive diffusé dimanche dernier a réalisé un beau score d’audience et suscité de nombreuses réactions.
→ Reportage disponible en replay
Enquête exclusive - M6
C Politique sur France 5
Lors de l'émission diffusée dimanche dernier, la condition animale a été abordée : si nous voulons un monde sans cruauté envers les animaux, que faut-il changer dans notre société ? Brigitte Gothière, porte-parole de L214, était invitée pour en parler sur le plateau de l’émission.
→ Séquence disponible en replay
C Politique - France 5
Mobilisés pour les animaux à Limoges
Samedi 26 novembre, près de 300 personnes ont manifesté dans les rues de Limoges pour dénoncer ce qu’endurent les animaux dans les abattoirs et en particulier à l’abattoir municipal de Limoges, dont L214 a révélé les pratiques atroces en vidéo le mois dernier. Depuis le perron de la mairie, le lanceur d'alerte et employé de l'abattoir, Mauricio Garcia-Perreira, a dénoncé l'abattage des vaches gestantes.
Manifestation à Limoges contre les abattoirs
Les associations organisatrices de la manifestation CLAMA, L-PEA et L214 ont soumis au conseil municipal de Limoges une motion comportant plusieurs mesures d’urgence. Une proposition de décret visant à mettre fin à cette pratique a été présentée par Lucille Boisseau-Sowinski, Maître de conférences en Droit privé à l'Université de Limoges.
→ Signer la pétition
→ Soutenir Mauricio, lanceur d'alerte
Lancement du manifeste AnimalPolitique
26 organisations de protection animale dont L214, regroupées au sein du collectif AnimalPolitique, ont présenté leur manifeste le mardi 22 novembre, à Paris. Cette conférence de presse s’est déroulée avec la participation de Matthieu Ricard et de nombreuses autres personnalités.
Les candidats à l'élection présidentielle seront appelés à se prononcer sur 30 mesures urgentes, consensuelles et immédiatement applicables parmi lesquelles :
abolir les corridas et les combats de coqs
lancer un plan national des méthodes de remplacement à l’expérimentation animale
interdire les cages dans l’élevage
instaurer une véritable politique nationale de stérilisation et d’identification des animaux de compagnie
reconnaître à tout animal sauvage le statut d’être vivant doué de sensibilité
instituer un organe autonome dédié aux animaux et indépendant du ministère de l’Agriculture
Le Manifeste Animal Politique 

Personnalités soutenant le manifeste AnimalPolitique. De gauche à droite : Hélène de Fougerolles, Luce Lapin, Lolita Lempicka, Allain Bougrain-Dubourg, Franz Olivier Giesbert, Samaha Sam, Christine Berrou, Geneviève Gaillard et Laurence Abeille. 
Crédit photo : Michel Pourny.
→ Suivre AnimalPolitique sur Facebook
→ Consulter le manifeste du collectif
→ S’informer de l’action des politiques sur 
Lancement du Parti animaliste
Parti Animaliste
S’inscrivant dans un mouvement international, le Parti animaliste a été officiellement lancé à Paris le lundi 14 novembre.
La totalité du programme de ce nouveau parti est liée à la question animale, ceci afin de visibiliser un électorat pour lequel la condition animale est une urgence impérieuse. Le Parti animaliste entend ainsi contribuer à convaincre les partis politiques traditionnels que la question animale est un véritable enjeu politique et qu’il leur appartient de s’en emparer et d’agir pour améliorer le sort des animaux. Le Parti animaliste se veut ouvert à l’expertise des organisations de protection animale et de scientifiques.
L214 salue la création de ce parti ainsi que l’action de tous ceux qui, au sein des partis dont ils sont membres ou au sein des instances dans lesquelles ils siègent, s’engagent pour faire progresser la condition animale par la voie politique.
→ Suivre le Parti animaliste sur Facebook
→ S’informer de l’action des partis politiques sur Politique-animaux.fr

mercredi 7 décembre 2016

Nouvelles (suite) - Nikos Lygeros


La nuit qui ne finissait pas
N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras


Paradoxalement le froid la réveilla. Les bûches dans la cheminée étaient presque consumées. Elle se leva pour en ajouter plus. La nuit ne finissait pas. Le feu reprit et avec lui, son esprit. Ainsi, elle réalisa que le salon était plein de livres avec des références au passé. Elle avait toujours voulu être un connaisseur de l'histoire, mais la langue l’avait préoccupée. Et seulement quand elle découvrit la valeur de la stratégie, elle revint à son premier amour. Elle essaya de rassembler ses idées. Elle avait lu le roman du chevalier sans armure et avait été touchée, mais ne pouvait pas imaginer l'impensable. L'auteur avait mis des éléments historiques pour être plus plausible, mais maintenant, elle voyait que cela concernait l'histoire elle-même. Elle se souvint de ce que lui avait dit son amie, l'actrice, au sujet des Justes de Camus. Alors qu’elle avait fait tant de répétitions de la pièce, elle subit un choc quand on lui révéla qu'elle était basée sur une histoire vraie. Elle avait recouru aux sources et en avait trouvé bien plus qu'elle ne l'avait imaginé. Ainsi le théâtre parlait de la vérité et elle, elle avait essayé de faire semblant. Ainsi, elle aussi, en face de tant de documents, de témoignages, de sceaux, d’armoiries, elle voyait un autre monde parallèle et comprit l'importance de l'expression: la vie est ailleurs. A côté de l'existence des autres que protègent les autres autres. Tout simplement. Elle regarda le feu et vit la lumière noire

*****
Le réseau de l'Humanité
N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

Il était assis dans le salon avec deux livres dans les mains. Il les avait pris de la bibliothèque qui lui faisait face. De son fauteuil il voyait les deux espaces qu’il avait créés. Ils ressemblaient à une dette et il fallait la transformer en devoir. La seule façon était de les lire, autrement il serait préférable de les laisser sur place pour un autre lecteur. Le balcon était gorgé de lumière. Comme si c’était l'autre bibliothèque. Il en emportait de là et la transformait. Les livres étaient lourds pour leur taille. C’était la caractéristique du papier Bible, comme disaient les typographes. Cette idée de la dette l'avait intrigué. La non lecture était non seulement inutile, mais également inacceptable, puisqu’elle constituait un acte de barbarie, car elle ne mettait pas en valeur une source de connaissance. Qui aurait pensé à ce schéma mental? La nécessité était le premier pas pour éviter la barbarie en puissance. Il avait identifié la dangerosité de l'Espace devenu la vie du Temps.


*****

Les espaces vides de la bibliothèque
N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

Avant de commencer la lecture, son regard passa à nouveau sur la bibliothèque. Il imagina que les deux espaces vides qu’il avait provoqués, pourraient être définitifs à cause d'un acte irréversible. D'ailleurs, il y avait des barbares qui brûlaient des livres. Leur mise en valeur était son choix, Mais pour la bibliothèque, jamais il n’y aurait de changement s’il changeait seulement leur place après la lecture sans faire quoi que ce soit d'autre. Il n'y avait pas d'interaction. Même s’il ne prenait que quelques notes, ce serait déjà un petit changement parce que la bibliothèque aurait été étendue. C’était en quelque sorte une valeur ajoutée. Un pas en avant, serait d'écrire un livre en utilisant ces connaissances. Il se souvint du phénomène et réalisa qu'il y avait une belle analogie avec la nourriture. Même une pomme pouvait devenir autre chose que simplement pourrir si nous la mangions pour continuer à vivre en nous à cause de ses éléments. A ce moment, il jeta un coup d’œil à son carnet.


*****

Le livre de l'avenir
N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

Ce n’était pas seulement un carnet. C’était la forme originale d'un livre du futur. Le manuscrit de l'auteur qui n’oubliait pas les sources parce qu'il ne voulait pas de blessures dans la bibliothèque. Ses livres étaient son prolongement. Il la regarda à nouveau, pour une autre raison cette fois. Il examina toutes les étagères pour identifier le nombre de livres dont il avait besoin pour les siens. Il sourit quand il redécouvrit les volumes de Camus et de Dostoïevski, de Hugo et de Kazantzakis. Il poursuivit sa marche dans les techniques avec les Encyclopédies. Il essaya de voir s'il n’en avait pas oublié, même involontairement. Ce n’était pas par accident qu’il avait pris ces deux livres. Il n’avait pas encore écrit avec leur matériel. Il les ouvrit à la fois en même temps comme pour faire une double conférence avec deux ordinateurs. Dans son esprit apparurent Aristote et Wittgenstein. Mais qui aurait pu y croire. Le fauteuil permettait la double ouverture des livres. Comme dans une simultanée où il jouerait la défense indienne et sicilienne du Roi pour le sacré et le génie.


*****

Le carnet du passé
N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

Son encre nota simultanément les pages des livres et du carnet. Ce n’était pas la première fois. Il y avait eu un précédent lors de l'étude des trois tragiques pour écrire du théâtre, cela faisait des années, dans le Vieil Epidaure, après que l’oeuvre ait commencé dans l'ancienne Agora à Athènes. Ici les choses étaient plus compliquées, parce que les thèmes étaient différents. Il ne joua pas aux échecs avec deux ou trois joueurs comme il avait l'habitude, mais au go. Les deux livres étaient des branches différentes. Et lui cherchait une ramification pour la composition. Il n’agit pas sur le champ classique du spécial, mais sur le réseau de l'Humanité, le profond. Ce n’était pas seulement une connexion réseau, mais un lien. Après l'Internet, le Deepnet était lumineux, même s’il était invisible. Il ressemblait aux deux espaces vides de la bibliothèque. Pour un non initié ils étaient inconnus pour un relatif ils avaient l'importance des livres qu'il avait pris. A ce moment, il se rappela le grand bleu et il coula en lui.



mardi 6 décembre 2016

Tout ce qu'il faut savoir à propos de Saint-Nicolas



"Aujourd'hui, des millions de petits Européens fêteront la Saint-Nicolas. Mais gardez-vous bien de comparer ce protecteur des enfants au père Noël. Découvrez qui se cache derrière cette barbe blanche et qui fait le bonheur des plus jeunes.

Si certains esprits mal intentionnés s'amusent à révéler aux plus jeunes que le père Noël n'existe pas, les petits et les grands enfants peuvent toutefois se rassurer. Il est un bienfaiteur qui lui, a vraiment existé. Ce saint-patron de la veuve et de l'orphelin est célébré chaque année, le 6 décembre, à la date même de son décès, il y a très exactement 1669 ans. Saint-Nicolas, ou Nicolas de Myre de son vrai nom (ou bien Nicolas de Bari) est né à Patara, en Asie mineure (dans le sud-ouest de la Turquie actuelle). Evêque de Myre, il succède à son oncle. Et malgré les nombreux bienfaits qu'il dispense à la population, ce chrétien fervent est la cible des persécutions de l'empereur Dioclétien. Après plusieurs années d'emprisonnement, puis d'exil, Nicolas de Myre profite de la liberté religieuse octroyée par Rome et reprend ses fonctions. Dès lors, il œuvrera de toutes ses forces pour la protection des plus faibles et surtout des enfants dont il est aujourd'hui le bienfaiteur le plus célèbre de l'histoire. Le décès de l'homme de paix, le 6 décembre 343 a donné lieu, plusieurs siècles plus tard, à la fête des enfants plus communément appelée Saint-Nicolas.

C'est en Europe que la fête des enfants est célébrée. Les ossements du saint-patron des tout petits, auraient été transférés à Bari (en Italie) au début du XIème siècle. Ils auraient ensuite "voyagé" à travers le continent, au gré des guerres et des conquêtes de territoire. Le mythe de Saint-Nicolas se serait propagé ainsi, connaissant des variantes en fonctions des pays. La date (la Saint-Nicolas est fêtée le 19 décembre dans les pays orthodoxes), la liturgie (cette fête bien que presque profane en France revêt en Allemagne une signification toute religieuse) ou bien l'aspect du Saint-Patron des enfants connaissent certaines différences. Bien plus qu'une simple fête des enfants, la Saint-Nicolas est en réalité la fête européenne par excellence. Si les américains ont Thanksgiving, Saint-Nicolas n'est fêté nulle part ailleurs qu'en Europe. Le personnage représente en quelque sorte, un symbole de l'histoire qui lie les pays qui constituent l'Europe. La France, l'Allemagne, la Suisse, le Luxembourg, la Belgique, les Pays-Bas, la Russie, la Pologne, l'Autriche et bien d'autres pays encore célèbrent ce Noël avant l'heure.

Et comment célébrer Saint-Nicolas sans le père Fouettard ?  L'âme damnée de l'homme de bien n'aurait en fait rien à voir avec le Nicolas de Myre originel. Le Père Fouettard se serait greffé à l'histoire de Saint-Nicolas. Les deux personnalités se seraient par la suite commuées en une entité indivisible. La genèse de ce "duo", on peut la trouver dans un évènement survenu il y a plusieurs siècles. Trois enfants assassinés par un boucher, auraient été ressuscités par Saint-Nicolas. Le miracle aurait donné lieu au mythe du Père Fouettard, matérialisation de cet horrible boucher. Aujourd'hui, comme tous les 6 décembre depuis plusieurs siècles, Saint-Nicolas entamera sa distribution d'oranges, de pains d'épices et autres confiseries. Gare aux enfants qui n'auront pas été sages. Le décidément très masochiste père Fouettard se chargera de leur distribuer coups de fouet (une menace suffira, pauvres petits) et grimaces. Saint-Nicolas, qui voyage sur un âne, est vêtu de rouge et porte une barbe blanche. Cela vous rappelle quelque chose ? Et oui ! L'aspect du père Noël tel que nous le connaissons aujourd'hui, a été imaginé dans les années 1930 par la compagnie Coca-Cola et s'est largement inspiré de Saint-Nicolas. Mais, cela, mieux vaut-il ne pas le répéter aux enfants…"

http://www.melty.fr/saint-nicolas-aujourd-hui-mais-au-fait-qu-est-ce-que-c-est-a144035.html


Quand vient Noël - Dzovinar


Quand vient Noël
se rappellent aussi
à ma mémoire
les heures si douces
d'une jeunesse
sans nuage
où tout avait un goût de miel.
Aujourd'hui
malgré tous mes efforts
pour les oublier
un moment,
ce sont de terribles images
qui peuplent mon esprit
dont la vision
me rappelle sans cesse
que règne désormais sans fard
 la laideur d'un monde
que je ne reconnais plus
 ne subsiste plus en moi
que le goût amer du regret
des temps heureux
 car je comprends alors
qu'aucun retour n'est possible

Seuls, miraculeux,
 le chant d'un violoncelle,
l'amour de ceux que l'on aime,
pour résister


Dzovinar